1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Gentleman », le tube qui secoue l'Iran et irrite les mollahs
Le Point14/05/2019 à 17:39

L'Iran est frappé par l'une des pires crises économiques de son histoire, mais ses habitants n'en perdent pas pour autant leur joie de vivre. Depuis sa mise en ligne sur les réseaux sociaux il y a deux mois, le tube pop « Gentleman » fait vibrer la jeunesse iranienne, au grand dam des autorités islamiques. Composé par l'artiste Sasy, de son vrai nom Sasan Heydari, chanteur-rappeur de 31 ans exilé aux États-Unis depuis 2010, le titre, enregistré en Californie, fait un tabac dans un pays où 70 % de la population a moins de 40 ans. Si ses paroles restent relativement sommaires, elles évoquent sans ambages les selfies, la drague et autres hashtags, qui font partie du quotidien des Iraniens, malgré le fait qu'ils soient officiellement proscrits dans la République islamique.Depuis la révolution de 1979, les relations entre sexes opposés sont interdites avant le mariage. Symbole de la « décadence occidentale », la musique pop n'est pas la bienvenue sur les ondes, encore moins dans les écoles de la République islamique. Les femmes sont obligées de porter le voile et de se couvrir le corps, et n'ont pas le droit de chanter ou de danser en public, si ce comportement est jugé « indécent » ou « immoral ». Or, depuis quarante ans, le foulard islamique ne cesse de glisser en arrière, et le « manteau » des Iraniennes de se raccourcir, certaines femmes n'hésitant plus à se prendre en selfie sans voile et de poster le cliché sur les réseaux...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    14 mai17:52

    La "culture" américaine essaie de s'infiltrer.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer