Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ALSTOM

37.68EUR
+0.64% 
Ouverture théorique 37.68
indice de référence SBF 120

FR0010220475 ALO

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    37.47

  • clôture veille

    37.44

  • + haut

    37.83

  • + bas

    37.34

  • volume

    598 675

  • valorisation

    8 371 MEUR

  • capital échangé

    0.27%

  • dernier échange

    19.04.18 / 17:39:51

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    33.92

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    41.44

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter ALSTOM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ALSTOM à mes listes

    Fermer

GE transfère 400 emplois en France faute de garanties export

Reuters15/09/2015 à 18:44

(Actualisé avec précision sur les emplois transférés en France au §4) WASHINGTON, 15 septembre (Reuters) - General Electric GE.N a annoncé mardi le transfert de 500 postes de ses activités de production de turbines électriques des Etats-Unis vers l'Europe et la Chine, dont 400 en France. Le conglomérat américain explique cette décision par le fait qu'il n'a plus accès aux garanties à l'export que lui assuraient l'Export-Import Bank américaine depuis que le Congrès a fermé celle-ci en juin. Il précise que la Coface COFA.PA , l'agence française de financement à l'export, a accepté d'apporter son soutien à certains projets du groupe via une nouvelle ligne de crédit en échange du transfert sur le site français de Belfort d'activités de production représentant 400 emplois. Une porte-parole de GE a expliqué que ces 400 postes s'ajouteraient au millier d'emplois que le groupe s'est engagé à créer en France après le rachat de la branche énergie d'Alstom ALSO.PA , une promesse faite dans le cadre des discussions avec les autorités françaises. L'opération a obtenu la semaine dernière le feu vert définitif de la Commission européenne. ID:nL5N11E382 Les annonces de mardi portent également sur cent postes appelés à être délocalisés des Etats-Unis vers la Hongrie et la Chine. GE explique qu'il est candidat à des projets internationaux dans l'énergie représentant un total de 11 milliards de dollars (9,7 milliards d'euros) et nécessitant des financements par des agences de crédit à l'export. Les sites américains touchés par les délocalisations sont situés en Caroline du Sud, dans l'Etat de New York, au Texas et dans le Maine, mais aucun d'eux ne fermera, a précisé une porte-parole de GE. John Rice, vice-président du groupe, a déclaré à Reuters que GE annoncerait bientôt des accords avec d'autres organismes de crédit à l'export, des institutions qui assurent les entreprises exportatrices contre le risque de défaut de leurs clients étrangers. BOEING AUSSI ENVISAGE DES DÉLOCALISATIONS "Si l'ExIm Bank était ouverte, tout se passerait comme d'habitude", a dit John Rice lors d'un entretien téléphonique. Il a ajouté qu'au vu des tensions au Congrès sur ce dossier, General Electric ne pouvait pas se permettre d'attendre et que ses grands projets industriels nécessitaient des arrangements financiers de long terme. "Si l'ExIm n'existe plus ou si sa réouverture nécessite une longue bataille, nous devons trouver d'autres solutions", a-t-il dit. L'aile la plus conservatrice de la majorité républicaine du Congrès américain assimile les services rendus par l'ExIm Bank (créée en 1934 sous la présidence de Franklin Roosevelt) à de l'"assistanat d'entreprise" et à du "capitalisme de copinage", ce qui l'a conduite en juin à refuser de renouveler son autorisation de fonctionnement. Les partisans de l'ExIm Bank ne sont jusqu'à présent pas parvenus à obtenir le renouvellement de cette licence mais ils pourraient repartir à la charge pendant la session d'automne du Congrès. Pour General Electric, les transferts d'emplois annoncés mardi "renforcent la nécessité pour le Congrès d'autoriser de nouveau rapidement l'U.S. Export-Import Bank". Un autre géant de l'industrie américaine, l'avionneur Boeing BA.N , a lui aussi déclaré envisager de délocaliser certaines activités de production hors des Etats-Unis en raison des incertitudes sur l'avenir de l'ExIm Bank. (David Lawder et Lewis Krauskopf; Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Valeurs associées

+0.64%
-0.10%
-0.13%
+2.34%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.