Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GB/Succession-L'interview de Cameron risque de nuire aux Tories

Reuters24/03/2015 à 17:45

LONDRES, 24 mars (Reuters) - L'aveu par le Premier ministre David Cameron qu'il ne briguera pas un troisième mandat en 2020, si tant est que les électeurs lui donnent la possibilité d'en effectuer un deuxième, risque de nuire à la campagne des conservateurs en semant la zizanie parmi les prétendants, alors même que les législatives du 7 mai s'annoncent serrées. Dans une interview à la BBC, accordée lundi dans la cuisine de sa maison de campagne, le Premier ministre a pris ses collaborateurs et les élus de son camp par surprise et menace d'occulter le message central des Tories dans cette campagne, centré sur la situation économique, en incitant les médias à parler des successeurs potentiels. David Cameron a déclaré à la BBC que tout en souhaitant obtenir un deuxième mandat pour gouverner jusqu'en 2020, il n'envisageait pas de rempiler pour un troisième, préférant qu'un autre leader conservateur lui succède. "A un certain moment, il sera bon qu'il y ait un nouveau regard et une nouvelle autorité à la tête du pays, et le Parti conservateur a des personnalités toutes qualifiées pour cela", a dit David Cameron. "Vous savez, nous avons plein de talents. Nous sommes entourés d'excellentes personnes. Je n'envisage pas un troisième mandat". David Cameron a même pris la liberté de désigner trois successeurs potentiels: la ministre de l'Intérieur Theresa May, le maire de Londres Boris Johnson et le ministre des Finances, George Osborne. A moins de sept semaines d'un scrutin particulièrement serré, pour lequel les sondages donnent les Tories et le Labour au coude à coude, ses déclarations passent pour de l'imprudence et pour une erreur tactique. Il est peu probable qu'elles nuisent véritablement à sa popularité, qui est supérieure à celle de son parti, mais elles risquent en revanche de saper son autorité et de transformer son deuxième mandat, si tant est qu'il advienne, en une lutte pour le leadership du sein du camp conservateur. Cet aspect a été illustré dès mardi matin avant le début du conseil des ministres: au lieu de poser des questions sur les législatives du 7 mai, un journaliste a bombardé les membres du gouvernement de questions sur la succession de David Cameron. Les ministres, dont certains ne cachaient pas leur agacement, ont éludé. (Andrew Osborn; Eric Faye pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.