Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GB-Osborne relève son objectif d'excédent budgétaire d'ici 2020

Reuters25/11/2015 à 17:39
    * Osborne surprend en relevant son objectif d'excédent 
budgétaire 
    * Prévisions de croissance revues en hausse pour 2016 et 
2017 
    * Osborne abandonne son projet de réduction des crédit 
d'impôts 
    * La police épargnée par les réductions de dépenses 
 
    par William Schomberg et David Milliken 
    LONDRES, 25 novembre (Reuters) - Le ministre britannique des 
Finances George Osborne a surpris ses détracteurs mercredi en 
relevant son objectif d'excédent budgétaire d'ici la fin de la 
décennie et en abandonnant un projet controversé de réduction 
des crédits d'impôts pour les travailleurs pauvres. 
    Il a aussi annoncé, 12 jours après les attentats meurtriers 
de Paris, qu'il épargnerait à la police britannique les coupes 
sombres prévues sur les budgets de plusieurs services de l'Etat. 
    Le passage d'un déficit à un excédent public a été un point 
central de la campagne du Premier ministre David Cameron lors 
des élections de mai et, s'il y parvient, cela donnerait une 
marge de manoeuvre au Parti conservateur au pouvoir pour 
annoncer des baisses d'impôts avant les prochaines élections de 
2020. 
    George Osborne, favori à la succession de David Cameron, a 
dit au parlement qu'il visait un excédent de 10,1 milliards de 
livres (14,36 milliards d'euros) d'ici l'année fiscale 
2019-2020, un chiffre un peu supérieur aux 10 milliards annoncés 
en juillet. 
    Le déficit budgétaire pour l'exercice fiscal en cours a été 
revu en légère hausse à 3,9% du produit intérieur brut contre 
3,7% en juillet. 
    Osborne a ajouté que le gouvernement comptait emprunter 
moins au cours de cet exercice fiscal qu'annoncé en juillet. 
    "Nous nous sommes engagés à dégager un excédent", a-t-il dit 
à l'occasion de son discours d'automne sur la situation 
économique et budgétaire. "Aujourd'hui, je peux confirmer que 
les programmes de dépenses publiques sur cinq ans que j'ai mis 
au point sont prévus pour parvenir à cet excédent, afin de ne 
pas emprunter indéfiniment et d'être prêt à affronter 
d'éventuelles tempêtes." 
    Il a attribué l'amélioration des finances publiques à des 
perspectives de croissance légèrement plus fortes pour les deux 
prochaines années et à un coût de la dette plus faible que 
prévu, les rendements des obligations britanniques restant 
faibles.  
    Sous les acclamations des conservateurs, le ministre a 
annoncé en outre qu'après avoir entendu les "inquiétudes", il 
renonçait à réduire les crédits d'impôts pour les travailleurs 
les plus pauvres, expliquant que l'amélioration de la situation 
budgétaire lui permettait d'atteindre son objectif de réduction 
de 12 milliards de livres par an des aides sociales sans cette 
mesure.     
    Le mois dernier, la Chambre des Lords avait infligé un 
camouflet inhabituel au gouvernement en demandant un report de 
ces coupes évaluées à 4,4 milliards de livres. 
    "J'ai écouté les inquiétudes. Je les entends et je les 
comprends", a déclaré George Osborne. 
    L'Office for Budget Responsibility (OBR), un organisme 
indépendant de surveillance des finances publiques, a laissé sa 
prévision officielle de croissance inchangée pour l'année 2015 
et a légèrement relevé son estimation de croissance pour 2016, a 
indiqué le ministre. 
    Le taux de croissance est maintenu à 2,4% pour 2015, comme 
en juillet, et la prévision de croissance 2016 a été portée de 
2,3% à 2,4%. 
    "Malgré une conjoncture mondiale plus faible, notre économie 
cette année devrait croître de 2,4%, la croissance étant ensuite 
revue en hausse par rapport aux estimations pour le budget pour 
les deux prochaines années", a déclaré George Osborne. 
    Principaux extraits du discours d'Osborne  ID:nL8N13K298  
    Voir aussi  
ENCADRÉ-Londres espère se désengager de RBS d'ici 2020/2021 
 ID:nL8N13K4GX  
BREAKINGVIEWS-UK's Osborne is less austere than he makes out 
 ID:nL3N13K3XL  
 
 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par 
Véronique Tison) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.