Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

GB-Les banques demandent un accord de transition après le Brexit

Reuters 07/09/2016 à 16:16
    LONDRES, 7 septembre (Reuters) - Le Royaume-Uni devrait 
négocier un accord de transition avec l'Union européenne pour 
éviter de fortes perturbations sur les marchés financiers au 
moment ou le pays quittera le bloc, a dit mercredi une 
représentant du secteur bancaire britannique. 
    Une fois que Londres aura formellement déclenché le 
processus de sortie de l'UE en invoquant l'Article 50 du Traité 
de Lisbonne, il restera deux ans au pays pour en sortir 
effectivement, même si aucun accord n'a été conclu, à moins que 
tous les Etats membres acceptent de prolonger les négociations. 
    Anthony Browne, directeur général de l'Association des 
banquiers britanniques, a déclaré que les établissements étaient 
en position d'attentisme pour le moment, ajoutant que si aucun 
cadre de transition n'est prévu ils devront rapidement se 
décider à déplacer ou non certaines opérations vers l'UE dans la 
mesure où de tels transferts peuvent prendre plusieurs années.   
    "Nous pensons qu'il faudrait des dispositions transitoires 
sous une forme ou sous une autre", a-t-il dit devant un comité 
de la chambre des Lords.  
    L'enjeu est de taille pour la City de Londres, comme pour 
les coffres de l'Etat. Les services financiers génèrent plus de 
60 milliards de livres (71,4 milliards d'euros) de rentrées 
fiscales par an, dont 15 milliards de banques étrangères qui 
doivent disposer du "passeport européen" les autorisant à vendre 
leurs services dans l'ensemble des pays de l'Union. Les banques 
préparent d'ores et déjà des plans de secours pour pouvoir 
continuer à proposer leurs services à leurs clients à travers 
toute l'Europe, même si le Royaume-Uni perd ses droits.  
    Les grands banquiers de la City ont rencontré mercredi le 
ministre des Finances Philip Hammond en quête d'une idée plus 
claire de l'impact que pourrait avoir le divorce avec l'UE. 
 
 (Huw Jones et Andrew MacAskill, Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Véronique Tison) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.