Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

FACEBOOK-A

202.0000USD
+2.28% 
valeur indicative 175.3400 EUR
Ouverture théorique 0.0000

US30303M1027 FB

NASDAQ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    199.0000

  • clôture veille

    197.4900

  • + haut

    203.5500

  • + bas

    198.8050

  • volume

    27 953 910

  • valorisation

    584 934 MUSD

  • capital échangé

    0.97%

  • dernier échange

    20.06.18 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    165.8400

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur FACEBOOK-A

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter FACEBOOK-A à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter FACEBOOK-A à mes listes

    Fermer

GB-Facebook a bénéficié d'un crédit d'impôt en 2015

Reuters10/10/2016 à 08:49
    LONDRES, 10 octobre (Reuters) - Grâce à un montage fiscal 
adéquat, la principale filiale britannique de Facebook  FB.O  a 
bénéficié d'un crédit d'impôt de 11 millions de livres (12,2 
millions d'euros) en 2015 même si son chiffre d'affaires a 
fortement augmenté, selon des comptes publiés ce week-end par le 
réseau social. 
    Des analystes expliquent que Facebook réalise des millions 
de dollars de chiffre d'affaires dans le Royaume-Unis mais ces 
transactions étaient jusqu'à cette année comptabilisées en 
Irlande, réduisant fortement l'ardoise fiscale du groupe. 
    Facebook UK est financé par des affiliés, tout comme la 
principale filiale irlandaise. Elle a perçu de ces affiliés plus 
de 210 millions de livres (233 millions d'euros) en 2015. Ce ne 
fut pas suffisant pour couvrir ses charges et la filiale a fait 
état d'une perte de 52 millions de livres. 
    Une porte-parole a dit que Facebook avait payé tous les 
impôts exigés par le droit fiscal britannique.  
    "Nous sommes fiers d'avoir encore développé notre entreprise 
au Royaume-Uni en 2015 et d'avoir créé plus de 300 emplois 
hautement qualifiés", a-t-elle dit. 
    Le milieu politique britannique, aiguillonné par une opinion 
publique indignée par les mesures de contournement fiscal des 
entreprises, fustige les méthodes de Facebook et d'autres géants 
high tech américains en la matière.  
    Ces derniers exploitent la moindre faille juridique du droit 
américain et du droit international pour ne payer quasiment pas 
d'impôt sur les bénéfices dégagés en dehors des Etats-Unis. 
    C'est pourquoi le gouvernement britannique a instauré en 
2015 un nouveau régime fiscal adapté à des entreprises telles 
que Facebook et ce dernier a dit en mars qu'il comptabiliserait 
cette année en Grande-Bretagne des revenus réalisés sur place, 
encore que l'impact sur sa déclaration de revenus reste pour 
l'heure indéterminé. 
    Facebook a fait état en 2015 d'un bénéfice net de 3,7 
milliards de dollars et a réalisé un chiffre d'affaires de 17,9 
milliards, selon son rapport annuel. En Europe, le C.A. a 
augmenté de 34% à 1,4 milliard de dollars. 
       
 
 (Tom Bergin, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité 
par Véronique Tison) 
 

Valeurs associées

+2.28%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.