1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

GB: Croissance de 1,4% en 2018, au plus bas depuis six ans
Reuters11/02/2019 à 10:59

GB: CROISSANCE DE 1,4% EN 2018, AU PLUS BAS DEPUIS SIX ANS

LONDRES (Reuters) - La croissance britannique a ralenti comme prévu au quatrième trimestre pour ressortir à 1,4% sur l'ensemble de 2018, son niveau le plus faible depuis six ans, selon les données publiées lundi par l'Office national de la statistique (ONS).

La croissance du produit intérieur brut est ressortie à 0,2% en octobre-décembre par rapport aux trois mois précédents, après une hausse de 0,6% au troisième trimestre. Ce chiffre est conforme aux estimations des économistes interrogés par Reuters mais légèrement inférieur aux dernières projections de la Banque d'Angleterre.

"Le PIB a ralenti pendant les trois derniers mois de l'année avec de fortes baisses dans la production de véhicules et de produits sidérurgiques et également un déclin dans la construction", a déclaré Rob Kent-Smith, statisticien à l'ONS.

En rythme annuel, la croissance du quatrième trimestre s'établit à 1,3%, à comparer à un consensus de 1,4%.

Sur le seul mois de décembre, le PIB s'est contracté de 0,4%, le plus mauvais résultat depuis mars 2016.

La croissance de 1,4% sur l'ensemble de 2018 se compare à un taux de 1,8% en 2018. Les exportations ont pâti du ralentissement de la croissance mondiale tandis que les incertitudes liées au Brexit ont freiné la consommation des ménages et l'investissement des entreprises.

Pour cette année la Banque d'Angleterre a réduit sa prévision de croissance de 0,5 point à 1,2%, ce qui serait le taux le plus faible depuis la récession de 2009.

La livre sterling a creusé ses pertes face au dollar et à l'euro après la publication de cette statistique.

(David Milliken et Andy Bruce, Véronique Tison pour le service français, édité par Patrick Vignal)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • m1234592
    11 février13:57

    On devrait envoyer micron prendre des leçons d'anglais ...

    Signaler un abus

  • domin288
    11 février13:26

    Et l'Europe est dans le négatif. Bref les anglais font beaucoup mieux que nous.

    Signaler un abus

  • M7097610
    11 février12:07

    mais c'est moins en France et les salaires augmentent en Angleterre...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer