1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gastro géante en pleine croisière : les passagers sont rentrés à bon port
Le Parisien13/01/2019 à 13:55

Gastro géante en pleine croisière : les passagers sont rentrés à bon port

A l'aube, samedi matin, l'Oasis of the seas, gigantesque paquebot de croisière affecté par une non moins grande épidémie de gastro-entérite, est rentré à Port Canaveral, en Floride. A bord, 402 des passagers et membres d'équipage étaient encore tout retournés par leur voyage. Au cours de la semaine, écourtée d'une journée, jusqu'à 475 personnes ont dû rester dans leurs cabines, contaminées par un norovirus agressif.A 8 heures, au tout début de la procédure de débarquement qui s'écoule habituellement en quatre heures, les malades ont été installés dans une salle à l'écart, le temps de laisser tous les autres quitter le bord, pour éviter une contamination supplémentaire. Sans nourriture, avec peu d'eau pour tout le monde, les enfants, les parents, les autres, sont restés confinés plus de trois heures, ce qui a provoqué quelques réactions courroucées. Jennifer Collier, une femme en fauteuil roulant, a ainsi invectivé la compagnie : « au début on était de votre côté, maintenant nous sommes furieux. Personne ne nous dit rien, a-t-elle tempêté sur Twitter. Au moins, vous auriez pu nous laisser dans nos cabines ». @RoyalCaribbean You know, we were all on your side until now. Now we're pissed. Nobody will tell us anything. If you were going to leave us trapped in here, could you at least, for our comfort and safety, let us stay in our rooms? You have a whole extra day to clean!-- Jennifer Collier Is Dancing (@ladyslytherpuff) 12 janvier 2019 Le Londonien William Gleed, venu avec sa femme et leur fille de 12 mois pour leur lune de miel, a raconté à Florida Today que la croisière avait très bien commencé. « Nous sommes allés à Haïti, c'était charmant ». Entre Labadie, en Haïti, et Cuba, 500 miles nautiques, 250 malades s'étaient déclarés.« Ça a dégénéré en Jamaïque : aucun de nous n'a eu le droit de débarquer », poursuit le jeune papa. Les autorités jamaïcaines, inquiètes de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    13 janvier15:08

    heureusement les toilettes étaient bouchés

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer