1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Gantzer, chronique de la faillite de la maison Hollande
Le Point02/11/2017 à 14:35

Gaspard Gantzer n'arrivera jamais à dépasser le constat effaré qu'il pose à son arrivée à l'Élysée en 2014 : celui d'un président capable d'établir un bon diagnostic de la stratégie de communication à suivre mais visiblement (...) incapable de la mettre en application. (crédit : Denis ALLARD/REA)

Gaspard Gantzer fut un conseiller poli et disponible, agréable à fréquenter. Il n'empêche, et son récit du quinquennat ne sauve pas le résultat : le bilan du jeune spin doctor de François Hollande demeure catastrophique, avec une cote de popularité dramatiquement faible, et une empreinte extrêmement dégradée dans l'opinion.

Ce livre est le symptôme d'une faillite. La faillite d'une génération incapable de se remettre en cause et pétrie de certitudes. La faillite d'une génération de journalistes politiques louée par Gantzer alors qu'elle semble uniquement obsédée par les rivalités politiciennes, notamment entre Manuel Valls et François Hollande. Misère du journalisme fasciné par la capacité d'un président à déclencher la pluie. Rappelez-vous : il s'agissait du sujet majeur d'un quinquennat dont il ne faudra pas s'étonner qu'il laisse un souvenir mineur.

En prenant ses fonctions en avril 2014, le nouveau conseiller en communication du président pose un constat effarant, qui, au vu de la cote de popularité à la fin du quinquennat, ne sera jamais résolu : « Je découvre un président capable d'établir un bon diagnostic de la stratégie de communication à suivre mais, visiblement, à la vue des deux années déjà écoulées, incapable de la mettre en application. »

Tout montrer

Gaspard Gantzer expose alors sa stratégie, assez minimaliste, voire légère : « Ouvrir la...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aerosp
    02 novembre16:01

    Ils se sont bien trouvés

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer