Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

TOTAL

54.50EUR
+0.04% 
Ouverture théorique 54.50
indice de référence CAC 40

FR0000120271 FP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    54.59

  • clôture veille

    54.48

  • + haut

    54.86

  • + bas

    54.43

  • volume

    3 037 025

  • valorisation

    144 889 MEUR

  • capital échangé

    0.11%

  • dernier échange

    21.05.18 / 17:38:44

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    51.23

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    57.77

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter TOTAL à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter TOTAL à mes listes

    Fermer

Gabon-L'opposant Jean Ping appelle à la grève générale

Reuters05/09/2016 à 20:53
 (Actualisé avec Quai d'Orsay, 7e paragraphe) 
    LIBREVILLE, 5 septembre (Reuters) - Le chef de l'opposition 
gabonaise, Jean Ping, a lancé lundi un appel à la grève générale 
pour protester contre la réélection du président Ali Bongo, 
qu'il qualifie de frauduleuse. 
    Jean Ping, qui s'est lui-même proclamé président du Gabon 
vendredi soir, déclare dans un communiqué publié sur son site 
internet que le combat n'est pas terminé, bien que le calme soit 
revenu dans les rues de la capitale après les violentes émeutes 
de la semaine dernière qui ont suivi l'annonce des résultats de 
l'élection présidentielle. 
    Dans ce communiqué adressé à tous les Gabonais, l'opposant 
demande à ses compatriotes de ne pas avoir recours à la violence 
mais de résister en bloquant l'économie du pays. 
    "Afin de préserver les vies humaines, je vous demande à 
partir d'aujourd'hui de ne pas user de violence mais de résister 
par le blocage économique du pays. Je vous propose de cesser 
toute activité et de commencer une grande grève générale", 
déclare Jean Ping, qui revendique la victoire à l'élection 
présidentielle du 27 août avec un score de 58%. 
    Les violences qui ont suivi l'annonce des résultats du 
scrutin mercredi dernier - avec un très faible écart en faveur 
du président sortant - ont fait au moins six morts. Un millier 
de personnes ont été arrêtées. 
    Un collaborateur du ministre de l'Intérieur a déclaré 
dimanche à Reuters que plusieurs dizaines de personnes avaient 
été d'ores et déjà libérées. Malgré cela, plusieurs habitants de 
Libreville disent être toujours sans nouvelles de certains de 
leurs proches, ce depuis les émeutes. 
    "La France est sans nouvelles de plusieurs de ses 
compatriotes. Elle exprime, à cet égard, sa vive préoccupation 
et demande à pouvoir exercer la protection consulaire telle que 
prévue par la Convention de Vienne", a déclaré lundi soir le 
ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué. 
    La famille Bongo dirige le Gabon depuis un demi-siècle. Ali 
Bongo, qui a succédé à son père Omar à la mort de celui-ci en 
2009, a été déclaré vainqueur avec 49,80% des suffrages contre 
48,23% pour Jean Ping, soit moins de 6.000 voix d'écart. 
   
    Ali Bongo nie les accusations de trucage du scrutin 
présidentiel. 
    Dans la capitale Libreville, le trafic routier a repris 
lundi sur les grands boulevards. Il n'était pas possible de dire 
si l'appel de Jean Ping avait été entendu pour l'instant. 
    Le réseau internet était rétabli lundi, cinq jours après 
avoir été bloqué, mais l'accès aux réseaux sociaux restait 
difficile. 
    La seule raffinerie du Gabon, qui se trouve à Port-Gentil 
sur la côte, a redémarré lundi après cinq jours d'arrêt, a dit à 
Reuters Sylvain Mayabi, secrétaire général de l'Organisation 
nationale des employés du pétrole. La raffinerie de Sogara 
(21.000 barils par jour), détenue à 43,8% par Total  TOTF.PA , 
avait fermé mercredi dernier du fait des violences. 
 
 (Gerauds Wilfried Obangome et Aaron Ross; Danielle Rouquié et 
Eric Faye pour le service français) 
 

Valeurs associées

+0.04%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.