1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fusillade sur une base indienne au Cachemire, quatre morts
Reuters25/11/2015 à 12:27

    SRINAGAR, 25 novembre (Reuters) - Des commandos de l'armée 
indienne ont abattu mercredi trois séparatistes cachemiris qui 
s'étaient retranchés dans le mess des officiers d'une base au 
Cachemire, a rapporté un officier supérieur indien. 
    Des individus armés, sectionnant la clôture, avaient pénétré 
tôt dans la matinée au Q.G d'un bataillon à Tangdhar, dans le 
nord du Cachemire. La fusillade a duré au total six heures. 
    "Cela semble avoir été une attaque soigneusement préparée", 
a dit l'officier supérieur, sous le sceau de l'anonymat. 
    Les corps de trois séparatistes ainsi que d'une autre 
personne, sans doute un employé de la base, ont été découverts 
après l'assaut, a-t-il ajouté. 
    La journée de jeudi coïncidera avec le septième anniversaire 
des attentats de Bombay, qui avaient fait 166 morts et avaient 
été imputés par l'Inde à un groupe islamiste basé au Pakistan, 
le Lashkar-e-Taiba. 
    Les violences à caractère séparatiste continuent 
d'ensanglanter périodiquement la partie indienne du Cachemire, 
même si leur niveau a diminué depuis les années 1990, 
lorsqu'avait débuté l'insurrection dans la région. 
    Au cours des dix premiers mois de cette année, 79 personnes 
ont péri dans des attaques au Cachemire indien, soit 
sensiblement le même nombre que les deux années précédentes, 
selon l'organisme South Asia Terrorism Portal, qui recense les 
violences dans la région. 
 
 (Fayaz Bukhari; Eric Faye pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer