1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fruits et légumes bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les surmarges de la grande distribution
Le Parisien22/08/2019 à 15:24

Fruits et légumes bio : l'UFC-Que Choisir dénonce les surmarges de la grande distribution

Des marges qui restent « en travers de la gorge » pour l'UFC-Que Choisir. L'association de consommateurs dénonce les surmarges des géants de la grande distribution sur les fruits et légumes bio, à travers la publication jeudi d'une étude de l'Association presse et de l'Observatoire de la Formation des prix et des marges sur les niveaux de marges par enseigne et par rayon.Rappelant que les consommateurs français sont de plus en plus friands de produits biologiques, avec une progression de 36 % en valeur d'achats entre 2016 et 2018 selon l'agence Bio, l'UFC-Que Choisir dénonce des prix toujours plus élevés.La grande distribution pratique ainsi des marges brutes sur les fruits et légumes bio en moyenne 75 % plus élevées que sur les produits conventionnels. L'étude se base sur les cotations des produits biologiques et conventionnels de 24 fruits et légumes représentant 86 % de la consommation des ménages entre mai 2018 et mai 2019.« Arrêter de croire que la cherté du bio ne vient que du surcoût agricole »Cette moyenne masque cependant les très fortes disparités qui existent entre les produits bio, les plus consommés étant ceux sur lesquels la grande distribution fait le plus de marge.« Si le niveau de marge en bio est équivalent au conventionnel pour l'oignon, l'ail ou la carotte, sur les 3 fruits et légumes les plus consommés (la pomme de terre, la tomate et la pomme) les marges brutes sont respectivement 83 %, 109 % et 149 % supérieures au conventionnel », dénonce l'association. Le produit le plus surmargé reste le poireau, avec « une marge 2,5 fois plus sur le bio que sur le conventionnel (+ 165 %) ».L'UFC-Que Choisir prend également le cas de la pomme dont le prix agricole en bio est supérieur de 70 % au conventionnel mais dont le prix en rayon fini par doublé par rapport à son équivalente conventionnelle. Selon l'association, l'écart est dû à la marge brute de la distribution qui est deux ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer