1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fronde anti-Merkel au PS : la chancelière allemande temporise
Le Parisien30/04/2013 à 01:48

Fronde anti-Merkel au PS : la chancelière allemande temporise

Trois jours après le début de la polémique sur l'offensive anti-Merkel du Parti socialiste, le gouvernement allemand sort du silence et temporise. En France, l'opposition continue de dénoncer «l'hostilité vis-à-vis de l'Allemagne» exprimée par les dirigeants PS, tandis que le parti de la majorité est toujours aussi divisé sur le texte préparé par des ténors socialistes, traitant Angela Merkel de «chancelière de l'austérité».

«La relation franco-allemande est essentielle pour nous», a déclaré ce lundi le porte-parole d'Angela Merkel. Selon Steffen Seibert, les critiques du PS n'ont rien à voir avec le travail entre Paris et Berlin. «En tant que porte-parole du gouvernement allemand, je ne commente pas les positions de partis politiques dans d'autres pays.» «Ce qui compte pour nous, c'est l'action du gouvernement, la coopération directe avec le président français (François Hollande), le Premier ministre (Jean-Marc) Ayrault, et les ministres», a-t-il détaillé. Si on regarde cela, «il se dégage une toute autre image» de nos relations. «La coopération avec la France est d'une énorme importance pour nous», a-t-il martelé.

Le parti conservateur de Merkel réagit plus durement

Des déclarations qui font écho à celles de Jean-Marc Ayrault. Samedi, le Premier ministre a tweeté en français et en allemand pour tenter d'éteindre l'incendie déclenché par les ténors PS. «L'amitié franco-allemande est indispensable pour redonner un nouvel élan au projet européen et trouver les voies du retour de la croissance», a-t-il notamment écrit. A l'origine de la discorde, des déclarations de Claude Bartolone, qui estime qu'il faut envisager une «confrontation» pour obtenir un infléchissement de la politique d'austérité et de rigueur budgétaire prônée par l'Allemagne.

VIDEO. Austérité : climat tendu entre France et Allemagne

La réponse apaisante de Berlin n'a pas empêché un responsable du...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • grinchu1
    30 avril08:17

    elle ne "temporise" pas !Elle TEMPERE .....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer