1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Frédéric Péchenard : « Les policiers ont raison de manifester »
Le Point02/10/2019 à 08:35

Frédéric Péchenard, 62 ans, commissaire, ancien chef de la section antiterroriste de la brigade criminelle, de la BRI, patron du 36, quai des Orfèvres, et ex-directeur général de la police nationale (DGPN) sous Nicolas Sarkozy, avait décliné l'offre d'Emmanuel Macron de constituer un tandem avec Christophe Castaner au ministère de l'Intérieur. Il publie Lettre à un jeune flic (éditions Tallandier), qui entre en résonance avec la manifestation des policiers à bout de force. Suicide, paupérisation, insécurité, critiques permanentes, surdité de l'administration à l'égard des flics de terrain, heures supplémentaires non payées, remise en cause de leur régime de retraite qui leur permet de partir à 52 ans après 27 ans de service, autant de motifs de mécontentement qui ont poussé les fonctionnaires dans la rue. Et abordés, sans langue de bois, par « Péchenard », ainsi qu'il se présente généralement à ses interlocuteurs.« Les policiers ont raison de manifester, souligne l'ex-DGPN. Des élus de la République leur manquent de respect, leur travail est remis en cause en permanence notamment dans les médias. Je suis entré dans la police en 1981. La dernière manifestation qui réunissait l'ensemble des syndicats tous grades confondus, c'était en 2001. »La coupe est pleine : 50 suicides depuis janvier, l'année 2019 devrait figurer parmi les plus mortifères pour les forces de l'ordre qui ont déploré 35 décès dans leur rang en...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer