Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ALSTOM

40.69EUR
+0.47% 
Ouverture théorique 40.69
indice de référence SBF 120

FR0010220475 ALO

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    40.50

  • clôture veille

    40.50

  • + haut

    40.81

  • + bas

    40.36

  • volume

    822 226

  • valorisation

    9 040 MEUR

  • capital échangé

    0.37%

  • dernier échange

    18.05.18 / 17:35:07

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    36.63

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    44.75

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter ALSTOM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ALSTOM à mes listes

    Fermer

Fraude-Le procureur financier veut augmenter les sanctions

Reuters04/05/2015 à 12:06

PARIS, 4 mai (Reuters) - Le procureur national financier recommande dans un entretien aux Echos d'adapter à leur capacité financière le niveau des sanctions pénales qui peuvent être infligées aux entreprises condamnées pour corruption ou fraude fiscale. Le parquet national financier (PNF), spécialisé en matière économique et financière, a été mis en place il y a un peu plus d'un an après les révélations sur un compte caché par le ministre socialiste du Budget Jérôme Cahuzac. ID:nL5N0XV16N "Les maximums encourus sont cinq fois plus élevés pour les personnes morales que pour les personnes physiques, mais fondamentalement on reste en deçà des enjeux financiers", déclare Eliane Houlette dans un entretien aux Echos de lundi. "Pourquoi ne pas réfléchir à un système qui soit proche de celui des autorités de régulation françaises comme l'Autorité de la concurrence, qui peut infliger des amendes allant jusqu'à 10% du chiffre d'affaires mondial pour une entreprise?", ajoute-t-elle. "Il faut adapter le niveau des sanctions aux enjeux financiers de l'entreprise." Le procureur cite notamment l'exemple d'Alstom ALSO.PA , qui va payer une amende de 630 millions d'euros pour violation de la législation des Etats-Unis relative à la corruption. ID:nL6N0U636B "En France, pour les mêmes faits, la peine maximale serait de l'ordre de quelques centaines de milliers d'euros", souligne-t-elle. Eliane Houlette indique par ailleurs réfléchir à un élargissement de son champ de compétences, pour pouvoir enquêter sur des faits d'abus de confiance ou encore de financement de campagne électorale, qui lui échappent pour l'instant. L'enquête dite "Bygmalion", sur un système présumé de fausses factures qui aurait permis d'imputer à l'UMP des dépenses de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012, est par exemple diligentée par la branche financière du parquet de Paris, et non par le PNF. Certains dossiers de fraude fiscale, comme celui sur la banque UBS, soupçonnée d'avoir mis en place un système de blanchiment permettant à des résidents français de dissimuler leurs avoirs au fisc entre 2004 et 2012, sont également gérés par le parquet de Paris. Le PNF a traité 475 dossiers depuis son installation en mars 2014. Parmi eux, 244 sont toujours en cours. Plusieurs dossiers vont être jugés en 2015, indique Eliane Houlette. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

+0.47%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.