Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Frappes aériennes près de Kobani, les peshmergas se préparent

Reuters 31/10/2014 à 18:54

par Humeyra Pamuk SURUC, Turquie, 31 octobre (Reuters) - La coalition emmenée par les Etats-Unis a bombardé vendredi des positions de l'Etat islamique (EI) autour de Kobani dans le but apparent de favoriser l'entrée dans cette ville du nord de la Syrie de combattants kurdes venus d'Irak, via la Turquie. Les défenseurs kurdes de Kobani espèrent que les renforts des peshmergas irakiens, attendus avec des armements lourds, leur permettront d'inverser le cours de la bataille après plus de 40 jours de siège par les djihadistes de l'EI. Une avant-garde de 10 peshmergas s'est brièvement rendue à Kobani jeudi pour tenter de mettre au point une stratégie commune avec les chefs des Unités de protection du peuple kurde (YPG) qui défendent cette ville adossée à la frontière turque. Avec ses blindés, le contingent kurde venu d'Irak, composé d'environ 150 combattants, était toujours vendredi installé dans un entrepôt de la périphérie de Suruç, en Turquie, et poursuivait les préparatifs de son déploiement sous la surveillance des forces turques. L'armée américaine a fait état de quatre frappes aériennes contre l'EI jeudi et vendredi dans le secteur de Kobani, où la frontière avec la Turquie est la seule issue que ne contrôlent pas les djihadistes. "Depuis 15 jours, l'Etat islamique attaque pour tenter de prendre le contrôle du poste frontière, y compris à l'aide de voitures piégées. Mais nous résistons", a déclaré Enver Muslim, chef administratif du district de Kobani, interrogé au téléphone par Reuters. "Quand le convoi des peshmergas passera, les chasseurs américains seront dans le ciel et les avions de la coalition (...) survoleront Kobani pour garantir leur sécurité", a-t-il ajouté. D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme, au moins 21 combattants de l'Etat islamique, dont un Danois, ont été tués dans ces dernières frappes de la coalition américaine. Réticente à l'idée de fournir un soutien aux groupes kurdes de Syrie en raison de leurs liens étroits avec les représentants de sa propre minorité kurde, la Turquie a finalement accepté d'autoriser le transit sur son territoire de peshmergas irakiens se rendant à Kobani. En visite à Paris, le président turc Recep Tayyip Erdogan a toutefois reproché vendredi aux Etats-Unis et à leurs alliés d'attacher une trop grande importance à Kobani alors qu'ils sont restés sans réaction face aux combats qui ravagent la Syrie depuis 2011. ID:nL5N0SQ48G "Pourquoi seulement Kobani? Pourquoi pas d'autres villes?", a demandé le président turc à l'issue d'un entretien avec François Hollande à l'Elysée. "On ne parle que de Kobani qui est à la frontière turque où il n'y a presque plus personne à part 2.000 combattants", a-t-il ajouté. "Il est difficile de comprendre cette approche: pourquoi les forces de la coalition bombardent continuellement cette ville de Kobani, pourquoi les forces de la coalition n'ont pas voulu agir dans d'autres territoires syriens?" (Avec John Irish à Paris; Bertrand Boucey pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.