Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Frappes aériennes de l'Egypte dans le Sinaï, 20 tués

Reuters08/08/2012 à 11:59

par Yusri Mohamed

AL ARICH, Egypte (Reuters) - L'Egypte a mené mercredi des frappes aériennes dans la région du Sinaï proche de la frontière avec Israël, faisant plus de 20 morts dans les rangs des activistes islamistes présumés, rapportent un responsable militaire et des témoins.

Les frappes aériennes, contre des positions situées dans la localité de Cheikh Zouaid, font suite à la mort de 16 gardes-frontières égyptiens dimanche lors d'une attaque attribuée en partie à des activistes palestiniens.

Des témoins à Cheikh Zouaid, localité située à dix kilomètres de la bande de Gaza, ont déclaré à Reuters avoir vu deux avions militaires et entendu des explosions. D'autres témoins dans une zone proche ont dit avoir vu trois voitures touchées.

Les frappes ont eu lieu après des heurts entre des hommes armés et les forces de l'ordre à plusieurs points de contrôle dans la région du nord du Sinaï.

"Nous avons réussi à pénétrer dans le village d'al Toumah, à tuer 20 terroristes et détruire trois véhicules blindés qui appartenaient à des terroristes. Les opérations se poursuivent", a indiqué à Reuters un commandant de l'armée dans la région.

A Arich et dans la ville voisine de Rafah, située à la frontière avec Israël et la bande de Gaza, des hommes armés ont ouvert le feu sur plusieurs checkpoints, selon un journaliste de Reuters et selon les médias d'Etat égyptiens.

Trois policiers et un habitant ont été blessés lors de ces attaques, indique un communiqué du ministère égyptien de l'Intérieur.

La région désertique du Sinaï est de moins en moins contrôlée depuis la chute du président égyptien Hosni Moubarak il y a 18 mois et l'élection de son successeur, le Frère musulman Mohammed Morsi, dont la promesse de coopérer avec Israël en matière de sécurité reste à concrétiser.

L'un des points de contrôle attaqué mercredi a été attaqué 28 fois depuis le début du soulèvement en Egypte, selon l'agence de presse Mena.

UNE AFFAIRE ÉGYPTIENNE

L'armée a pris pour cible la localité de Cheikh Zouaid car cette dernière est passée sous le contrôle des bédouins depuis la chute de Moubarak et qu'elle vit principalement des profits tirés de la contrebande de produits transitant par un réseau de tunnels entre la bande de Gaza et le Sinaï.

Cette opération militaire apparaît comme l'une des plus importantes menées par l'armée égyptienne dans cette zone désertique où les mouvements de troupes sont strictement fixés par les accords de paix de 1979 avec Israël.

Un haut responsable de la défense israélienne a dit voir dans cette opération militaire "la détermination du régime et de l'armée à régler un problème et à imposer l'ordre dans le Sinaï car cela relève de leur responsabilité".

"Il s'agit d'une question qui doit être traitée par les Egyptiens sur la base des informations dont ils disposent. S'ils ne se débarrassent pas de cette menace, ils (les islamistes) continueront à frapper", a jugé Amos Gilad.

Quelques heures après le début des heurts, des centaines de manifestants ont convergé vers Arich pour demander la protection de l'Etat en chantant "Dieu est grand".

La principale voie de circulation à Arich a été fermée par les autorités peu après le début des combats.

Mardi au Caire, les participants aux funérailles des 16 gardes tués dimanche n'ont pas caché leur mécontentement.

En réaction à l'attaque de dimanche, l'Egypte a commencé à fermer les tunnels qui la relient à la bande de Gaza. Ces tunnels sont utilisés pour passer clandestinement la frontière et pour la contrebande entre l'Egypte et le petit territoire côtier palestinien.

Un reporter de Reuters dans la ville frontière de Rafah a vu du matériel lourd acheminé à l'entrée des tunnels côté égyptien.

Yousri Mohamed à Al Arich et Ahmed Tolba au Caire; Danielle Rouquié pour le service français


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.