Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François Hollande veut resserrer les liens avec David Cameron

Reuters10/07/2012 à 09:43

FRANÇOIS HOLLANDE ESPÈRE RESSERRER LES LIENS AVEC LONDRES

par Julien Ponthus et Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - François Hollande se rend ce mardi à Londres dans l'espoir de resserrer les liens avec David Cameron, le chef du gouvernement britannique dont les dernières sorties sur la politique fiscale française et le projet européen d'une taxe sur les transactions financières ont fait grincer quelques dents à Paris.

Comme avec la chancelière allemande Angela Merkel, l'Elysée minimise, voire rejette les tensions prêtées par la presse au couple franco-britannique dont la coopération militaire avait fait un bond durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

"Les points de convergence sont très nombreux", assure un conseiller, évoquant des positions très proches entre Paris et Londres sur de grands dossiers internationaux comme la Syrie, le nucléaire iranien ou les troubles au Sahel.

Si la France et le Royaume-Uni, qui n'est membre ni de Schengen ni de la zone euro, ont traditionnellement des points de vue divergents sur le front européen, leurs positions se sont rapprochées à l'international.

L'intervention militaire en Libye en 2011 aura ainsi été l'occasion d'une lune de miel entre Londres et Paris que certains aimeraient raviver.

Une partie de la diplomatie française rêve toujours de s'émanciper du couple franco-allemand pour former une alliance avec le seul autre pays de l'UE qui dispose d'une véritable capacité d'intervention armée.

Les ambitieux projets franco-britanniques en matière de défense signés sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy ont cependant été revus à la baisse suite à la décision du gouvernement de David Cameron d'opter pour un avion de chasse incompatible avec le porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de la Marine française.

Comme il l'avait laissé entendre lors de son entretien avec David Cameron à Washington fin mai, François Hollande devrait donc s'atteler à faire en sorte que le resserrement des liens en matière de défense continue.

Un accord dans ce domaine pourrait être annoncé mardi à l'occasion d'une conférence de presse conjointe.

Sur le plan européen, les deux hommes devraient aussi évoquer la mise en application du paquet de réformes adopté lors du sommet européen des 28 et 29 juin derniers.

TAPIS ROUGE

François Hollande rencontrera en fin de matinée les expatriés français à Londres, l'occasion de revenir sur les propos de David Cameron qui s'était déclaré prêt à accueillir les entreprises et les particuliers qui fuiraient les hausses d'impôts décidées par les socialistes au pouvoir en France.

"Quand la France instituera un taux de 75% pour la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu, nous déroulerons le tapis rouge et nous accueillerons plus d'entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni", avait déclaré David Cameron devant des chefs d'entreprise en marge du sommet du G20 de Los Cabos, au Mexique, le mois dernier.

Certains ministres, comme celui des Affaires européennes Bernard Cazeneuve, avaient dit voir dans cette sortie "une forme d'humour britannique". D'autres ont plus modérément apprécié, au point d'affubler en privé David Cameron du surnom de "tapis rouge".

Sur le plan protocolaire, la qualité des liens entre la France et le Royaume-Uni devrait être soulignée par un tête-à-tête sans interprète entre François Hollande et la reine Elizabeth II au château de Windsor, non loin de Londres.

Un privilège normalement limité aux visites d'Etat -et il ne s'agit ici que d'une visite officielle.

Le château de Windsor est le préféré de la souveraine francophone, âgée de 86 ans, dont les sujets viennent de fêter en grande pompe le jubilé de diamant, soit 60 ans de règne.

Edité par Patrick Vignal


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.