Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François Hollande reconnaît avoir échoué sur le chômage

Reuters28/01/2014 à 20:46

FRANÇOIS HOLLANDE RECONNAÎT AVOIR ÉCHOUÉ SUR LE CHÔMAGE

ISTANBUL (Reuters) - François Hollande a reconnu mardi avoir échoué à atteindre son objectif d'inverser la courbe du chômage l'an dernier en France et placé tous ses espoirs dans le retour de la croissance.

Le nombre de chômeurs sans la moindre activité a encore augmenté de 10.200 au moins de décembre par rapport au mois précédent, à plus de 3,3 millions.

"Nous n'avons pas réussi dans l'année 2013 à faire diminuer le chômage. A en faire diminuer le rythme d'augmentation, oui, à en stabiliser le niveau à cette fin d'année, oui, mais pas à la faire diminuer", a-t-il dit devant la communauté française à Istanbul à l'issue de sa visite d'Etat en Turquie.

"Nous ne pourrons faire baisser le chômage dans les prochains mois dans que s'il y a de la croissance", a-t-il ajouté, soulignant l'importance du "maintien d'une demande intérieure" mais "surtout de l'investissement".

"Le chômage, nous le ferons baisser à la seule condition que nous nous mobilisions tous", a-t-il déclaré.

Lors d'une rencontre avec des journalistes, le président a expliqué son choix de la franchise face à cet échec.

"Le déni, cela ne fonctionne pas. Donc je préfère assumer : on a stabilisé le chômage en 2013, il n'a pas encore baissé. Cela justifie le pacte de responsabilité que j'ai présenté aux Français. Il faut être clair", a-t-il déclaré.

A deux mois des élections municipales, le chef de l'Etat n'a pas semblé craindre la déception des Français qui le jugeront "à la fin du quinquennat", a-t-il souligné.

Le président a demandé aux entreprises et aux partenaires sociaux de s'engager dans un "pacte de responsabilité" pour relancer l'économie par une politique de l'offre.

"Je ne cherche pas à faire des cadeaux aux entreprises, pas plus que les entreprises veulent faire des cadeaux au gouvernement", a-t-il fait remarquer, alors que le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a lancé lundi les négociations avec les syndicats sur le "pacte de responsabilité".

PAS DE NOUVELLE ÉCHÉANCE

Devant la presse, François Hollande a dit ne pas voir l'utilité de fixer de nouvelle échéance pour l'inversion de la courbe du chômage.

"Est-ce qu'il y aura un objectif daté ou chiffré? Ce sera une des questions auxquelles devra répondre le pacte", a-t-il expliqué. "Ce qui compte c'est la visibilité de ma politique, la confiance qu'elle peut susciter et la détermination qui est la mienne. Je le dis avec force : contre le chômage, on n'a jamais tout essayé."

Aux yeux du président, l'action seule est salutaire.

"Je mets tous les acteurs dans le mouvement", a-t-il résumé devant les journalistes.

"En 2013 c'était l'Etat qui s'engageait. En 2014, c'est l'Etat, les entreprises et les partenaires sociaux", a-t-il expliqué.

A la question de savoir pourquoi il n'avait pas engagé plus tôt la politique choisie en début d'année, il a rappelé qu'en "en arrivant en 2012, les conditions financières et budgétaires ne permettaient pas d'aller plus vite".

"La France est sortie de la récession en 2013, il faut maintenant qu'elle renoue le plus vite possible avec la croissance en 2014", a-t-il ajouté.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.