Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

François Hollande préside son premier défilé du 14-Juillet

Reuters 14/07/2012 à 15:04

PREMIER DÉFILÉ DU 14-JUILLET POUR FRANÇOIS HOLLANDE

PARIS (Reuters) - François Hollande a présidé samedi matin son premier défilé militaire du 14-Juillet sur les Champs-Elysées, avant de s'adresser à la mi-journée aux Français pour réaffirmer le lien entre la Nation et son armée.

Le défilé 2012, qui s'inscrit dans la continuité, a mis à l'honneur les casques bleus servant dans le cadre des forces des Nations unies et les troupes rentrant d'opération extérieures (Opex).

Il a été ouvert par un bataillon français de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) et a été suivi de la tribune par 120 jeunes issus de 86 pays séjournant en France sur le thème des droits de l'Homme.

Seule fausse note, un parachutiste qui effectuait un saut en clôture du défilé militaire s'est légèrement blessé à l'atterrissage place de la Concorde, devant la tribune présidentielle.

Après l'intervention des premiers secours, François Hollande est allé prendre des nouvelles du militaire touché à la jambe droite.

Un mois après un tweet qui avait fait polémique lors des législatives, la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, a fait son retour sous les projecteurs en prenant place dans une tribune, distincte de celle du chef de l'Etat.

François Hollande a suivi la parade militaire entouré des présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, Jean-Pierre Bel et Claude Bartolone.

La fête nationale devait voir ensuite François Hollande renouer avec la tradition de l'entretien télévisé, délocalisé à l'hôtel de la Marine, place de la Concorde, pour ne pas donner l'impression d'être enfermé dans le palais présidentiel.

Nicolas Sarkozy avait abandonné cet exercice, prisé par ses prédécesseurs Jacques Chirac et François Mitterrand.

Selon un sondage Ifop pour le site Atlantico.fr, une large majorité des Français (62%) regrette la suppression du service militaire obligatoire il y a 16 ans, sous la présidence de Jacques Chirac. Seuls 38% sont d'un avis contraire.

NOUVEAU LIVRE BLANC

François Hollande a lancé vendredi la préparation du nouveau Livre blanc de la Défense, qui doit redéfinir les menaces et les priorités stratégiques de la France pour les quinze années à venir.

Une commission devra lui remettre "fin 2012" un rapport qui ouvrira la voie à une loi de programmation militaire (2014-2019) "qui sera soumise au parlement en 2013".

Selon le chef de l'Etat, des évolutions comme la crise économique et financière ou de nouvelles formes du terrorisme dans le monde imposent à la France de redéfinir sa stratégie et les capacités de ses armées.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a écarté samedi "des coupes sombres, de manière aveugle" dans le budget de la Défense, tout en maintenant la nécessité de redéfinir les priorités à travers un nouveau Livre blanc.

"Ce que je ne veux pas, c'est que l'on envisage le budget de la Défense par des coupes sombres, de manière aveugle, sans assurer la cohérence, la cohésion de notre outil de défense", a-t-il dit sur France Inter.

Jean-Yves Le Drian a également assuré que François Hollande "ne sera pas le président de la République qui remettra en cause la dissuasion nucléaire", critiquée par des personnalités socialistes.

Pour le ministre, la force de dissuasion est "une priorité majeure" et "un élément essentiel" de la souveraineté française. "Il faut assurer dans ce monde instable une sécurité pour notre pays. C'est un instrument aussi de souveraineté au niveau mondial. Nous ne remettrons pas en cause ce concept", a-t-il dit.

Gérard Bon

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.