Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François Hollande portera en Afrique sa propre vision

Reuters12/10/2012 à 10:56

PREMIÈRE TOURNÉE AFRICAINE POUR FRANÇOIS HOLLANDE

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - François Hollande s'envole vendredi pour sa première tournée en Afrique où il marquera, même s'il s'en défend, sa différence avec son prédécesseur Nicolas Sarkozy tout en tenant un langage de vérité sur la question des droits de l'homme.

La crise au Mali constituera le fil rouge des entretiens du président français, notamment avec le Sénégalais Macky Sall à Dakar et la vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement annoncés au XIVe sommet de la Francophonie de Kinshasa.

La France entend jouer les chefs de file sur ce dossier qui pourrait déboucher sur le déploiement d'une force panafricaine visant à réunifier un pays dont la partie Nord est occupée par des islamistes radicaux.

Ancienne colonie française dont Paris salue le processus démocratique depuis l'indépendance, le Sénégal est la première étape du chef de l'Etat, qui sera notamment accompagné par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Le discours que François Hollande doit prononcer vendredi à l'Assemblée nationale sera analysé comme une réplique au discours controversé prononcé par Nicolas Sarkozy en juillet 2007 à l'université de Dakar.

"L'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire", avait-il déclaré, provoquant une polémique sur le regard porté par la France sur le continent et ses anciennes colonies.

L'idée d'un "contre-discours" est contestée à l'Elysée, où l'on affirme que ce n'est "pas un sujet".

"Il ne s'agit pas de réparer, mais de porter notre vision de l'Afrique", assure un conseiller élyséen, même si la ministre déléguée à la Francophonie, Yamina Benguigui, a déclaré jeudi dernier que "l'Afrique a été humiliée et la France a aussi été humiliée par le discours de Dakar".

"Tout le monde a vu que le style du président n'était pas celui de Nicolas Sarkozy", ajoute un autre proche.

DROITS DE l'HOMME

François Hollande s'en est lui-même expliqué mardi lors d'une conférence de presse avec le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon.

"Je ne vais pas en Afrique pour me différencier", a-t-il dit. "Je vais en Afrique pour porter un message, celui de la France, aux Africains. Un message de confiance en leur avenir, de solidarité en faveur de leur développement, un message de d'amitié car nous avons besoin d'une Afrique dynamique".

Autre contraste avec son prédécesseur, le président français ne sera pas accompagné de chefs d'entreprises lors de son court voyage, qui ne comprend qu'une longue journée dans chaque pays.

Ajouter une dimension économique à ce voyage "brouillerait le message", explique une conseillère du président.

François Hollande est attendu de pied ferme à Kinshasa, où il compte tenir un discours de fermeté sur la défense des libertés dans un pays en proie à l'instabilité depuis une quinzaine d'années.

Signe qu'il ne compte pas mâcher ses mots dans la capitale congolaise, où il s'entretiendra avec le président Joseph Kabila, François Hollande a évoqué mardi à propos de la RDC une situation "tout à fait inacceptable sur le plan des droits, de la démocratie et de la reconnaissance de l'opposition".

DOUCHE FROIDE EN RDC

Des propos qui ont fait l'effet d'une douche froide en RDC, où le porte-parole du gouvernement a déploré "une évaluation qui ne correspond à aucune réalité".

"Nous pensons qu'il a besoin de compléter son information, ce qui rend son voyage très utile parce qu'il se rendra compte qu'il n'y a pas un pays en Afrique qui donne d'aussi larges possibilités d'expression et d'organisation à l'opposition", a ajouté Lambert Mende.

François Hollande avait conditionné sa venue en RDC à une amélioration de la situation des droits de l'homme dans ce pays, théâtre en 2011 d'élections controversées sur fond d'instabilité à la frontière Est, où sont massés deux millions de réfugiés.

Le président français a finalement choisi d'y aller, estimant plus utile de s'exprimer sur place plutôt que de pratiquer la politique de la chaise vide.

Il entend insister sur les valeurs défendues par la France et le monde francophone -bonne gouvernance, démocratie, lutte contre la corruption et respect des droits de l'Homme.

"On espère faire en sorte que la trajectoire s'inverse, et que les prochaines élections se passent mieux", dit-on à Paris.

Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, sera du voyage. Son programme prévoit notamment, à Dakar, un déjeuner avec l'épouse du président sénégalais. Elle rencontrera à Kinshasa des représentants des enfants des rues et visitera un hôpital spécialisé dans les soins contre le paludisme.

Edité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.