Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François Hollande lance son chantier prioritaire de la jeunesse

Reuters23/01/2013 à 22:15

FRANÇOIS HOLLANDE LANCE SON CHANTIER PRIORITAIRE DE LA JEUNESSE

par Catherine Lagrange et Julien Ponthus

GRENOBLE/PARIS (Reuters) - François Hollande a lancé mercredi un vaste chantier législatif consacré à la jeunesse avec un projet de loi pour "refonder" l'Ecole et la préparation de mesures visant à améliorer le sort réservé aux jeunes, priorité affichée de son quinquennat.

Les principales annonces sont attendues à l'occasion d'un comité interministériel prévu le 21 février mais le président a déjà largement esquissé son projet et ses motivations dans un discours prononcé à Grenoble mercredi.

"Nous serons le pays le plus jeune d'Europe, c'est cet atout-là que je veux donner comme facteur d'espérance à notre pays" a déclaré le chef de l'Etat en prenant comme horizon les vingt prochaines années.

Présentant ses voeux à un millier de jeunes de 16 à 25 ans de tous horizons, François Hollande a fixé plusieurs objectifs à son gouvernement, notamment de celui faire passer de 20.000 à 100.000 le nombre de participants au service civique d'ici 2017.

Il souhaite aussi diviser par deux durant son quinquennat les 140.000 décrocheurs scolaires qui sortent de l'enseignement sans diplôme ou formation.

Rappelant les initiatives déjà prises comme les emplois d'avenir ou les contrats de génération, François Hollande a annoncé de nouvelles mesures pour les jeunes issus des zones urbaines sensibles à travers des emplois "francs", c'est-à-dire exonérés de charges sociales.

"TOUTES LES GRANDES RÉFORMES SONT DIFFICILES"

Le gouvernement compte aussi sur un mécanisme de garantie universelle pour aider les jeunes et les ménages défavorisés à accéder plus facilement à la location d'un logement. Cette réforme, préparée par la ministre du Logement, Cécile Duflot, est attendue cette année.

"Ce sera une assurance collective, un fonds alimenté, non pas par l'Etat, mais par les locataires et les propriétaires", a expliqué un conseiller du président.

"Un pourcentage sur les loyers viendra l'alimenter, mais en contrepartie, les locataires n'auront plus de caution à payer", a-t-il poursuivi.

Le président a été accueilli à l'entrée de la maison de la Culture sous les sifflets d'une centaine de manifestants pour la plupart du Front de gauche mais également des enseignants hostiles à la réforme des rythmes scolaires engagée par Vincent Peillon.

Le ministre de l'Education, qui n'a pour l'heure affiché aucune intention de céder à la grogne des fonctionnaires, est allé à leur rencontre et plaidé pour sa réforme et son projet de loi de refondation de l'Ecole.

"Toutes les grandes réformes sont difficiles, nous sommes le seul pays du monde où nous ne donnons pas aux enfants ce qu'ils méritent d'avoir", avait-il déjà déclaré à sa sortie du Conseil des ministres mercredi.

Quelque 90% des enseignants d'école primaire à Paris ont fait grève mardi pour protester contre l'entrée en vigueur de la réforme des rythmes scolaires, dénonçant un nombre insuffisant d'animateurs pour gérer les activités périscolaires.

La réforme prévoit de dispenser l'enseignement dans le cadre d'une semaine de neuf demi-journées incluant le mercredi matin et des activités pédagogiques viendront s'ajouter aux 24 heures.

Julien Ponthus et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.