Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François Hollande fait du 8 mai un plaidoyer pour l'Europe

Reuters08/05/2014 à 17:17

FRANÇOIS HOLLANDE FAIT DU 8 MAI UN PLAIDOYER POUR L'EUROPE

PARIS (Reuters) - A un peu plus de deux semaines des élections européennes du 25 mai, François Hollande a appelé jeudi les Français à se battre pour l'Europe, garante selon lui de la paix, alors qu'un conflit menace en Ukraine.

Le chef de l'Etat a lancé, à l'occasion du soixante-neuvième anniversaire de la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie, qui a marqué la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, un plaidoyer en faveur d'une Union "du progrès".

"L'Europe, c'est la paix (...) à la veille d'élections, il faut rappeler cette vérité et cette évidence (...) sortir de l'Europe c'est sortir de l'Histoire", a-t-il déclaré sur France 2, à la veille d'un déplacement en Allemagne, dans le fief électoral de la chancelière Angela Merkel.

"Battez-vous encore pour l'Europe, changez-la, réorientez-la, mais gardez-la", a-t-il ajouté.

Dans une tribune publiée jeudi dans Le Monde, le président de la République appelle de ses voeux une Europe capable de préserver la paix, de combattre le chômage, de protéger ses frontières et d'engager la transition énergétique.

L'Union est "menacée" car elle "déçoit", dit-il, "conscient que l'Europe doit aller beaucoup plus loin pour retrouver la confiance" de concitoyens tentés par le nationalisme et le "piège" d'une sortie de l'euro, synonyme selon lui "d'austérité implacable" menant au "déclin national".

CÉRÉMONIE ENDEUILLÉE PAR LA MORT D'UN SOLDAT AU MALI

Pour François Hollande, les commémorations du 8 mai 1945, les premières pour le nouveau couple exécutif, sont une occasion de tirer des leçons pour l'avenir.

"Le passé n'est pas une habitude, le passé c'est un message, c'est un regard que nous devons porter, (...) sur ceux qui se sont sacrifiés pour nous, mais (aussi) sur ce qu'ils nous ont légué", a-t-il dit sur France 2, soulignant les défis qui se posent à l'Europe en Ukraine, au Nigeria, en République centrafricaine ou encore en Syrie.

Un message à la résonance particulière, puisque les commémorations étaient endeuillées par la mort, dans la nuit de mercredi à jeudi, d'un soldat français au Mali, le huitième depuis le début de l'opération Serval, en janvier 2013, le premier depuis l'été dernier.

"Nous pensons justement, en cette journée du 8 mai, à tous ceux qui sont morts pour la France", a dit François Hollande.

Après avoir déposé une gerbe au pied de la statue du général de Gaulle, ravivé la flamme auprès de la tombe du soldat inconnu et salué des anciens combattants, François Hollande a discuté avec plusieurs personnes venues assister aux cérémonies.

L'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, son successeur, Manuel Valls, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, étaient parmi les officiels présents.

La France célébrera le 6 juin le soixante-dixième anniversaire du débarquement en Normandie, en présence du président russe Vladimir Poutine, ouvrant la voie à un "cycle fort" de commémorations, comme l'a souligné Jean-Yves Le Drian.

(Chine Labbé et Elizabeth Pineau, édité par Henri-Pierre André)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.