1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

François Hollande assure la promotion du plan automobile

Reuters27/07/2012 à 16:27

FRANÇOIS HOLLANDE ASSURE LA PROMOTION DU PLAN AUTO

par Julien Ponthus

LA VERRIERE, Yvelines (Reuters) - François Hollande s'est rendu vendredi dans un centre de recherche de l'équipementier automobile Valeo afin d'assurer la promotion du plan de soutien à la filière française lancé cette semaine par le gouvernement.

Ce plan mise sur le développement des véhicules "verts" pour assurer la survie du secteur automobile français mais le manque de mesures pour renforcer la compétitivité a été critiqué.

Arrivé dans la même voiture que le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg sur le site de La Verrière, dans les Yvelines, le président a indiqué à sa sortie vouloir "venir là où se prépare le véhicule de demain".

La proximité affichée du président avec Arnaud Montebourg est perçue comme un soutien implicite à un ministre critiqué par l'opposition et les milieux patronaux pour sa gestion de la restructuration de PSA Peugeot Citroën en France, pour lequel la direction prévoit 8.000 suppressions d'emplois.

Il a été accueilli par le directeur général de l'équipementier automobile, qui a fait part de ses craintes sur la compétitivité de la France.

"La compétitivité de la France n'est pas à la hauteur, c'est un souci pour nous", a regretté Jacques Aschenbroich, qui a néanmoins salué les mesures du plan destinées à financer l'innovation, dont le dispositif du crédit impôt-recherche.

"Je suis ravi d'avoir vu que dans le plan automobile vous ayez confirmé que les grandes entreprises comme Valeo pourraient continuer à bénéficier du crédit impôt recherche qui est absolument indispensable", a-t-il déclaré.

VALEO PRÉSENT EN ASIE

François Hollande s'est défendu lors d'une conférence de presse sur le site d'avoir choisi un déplacement "facile" dans une entreprise profitable alors que des milliers d'emplois sont menacés par le plan de restructuration de PSA.

"Nous sommes auprès des salariés d'Aulnay (...) pour faire en sorte que le plan puisse être renégocié", a dit le président, expliquant en outre que ce serait par les innovations technologiques d'entreprises comme Valeo que la France maintiendrait les emplois de production sur son sol.

"La compétitivité c'est l'innovation, c'est la recherche, c'est la qualité du travail, c'est la formation du personnel", a-t-il insisté.

François Hollande a ainsi annoncé que le crédit impôt-recherche serait non seulement un outil clé du plan automobile mais serait aussi étendu aux PME innovantes.

Premier président à visiter la commune de La Verrière depuis Louis-Napoléon Bonaparte en 1849, François Hollande s'est vu offrir un phare composé de LED, une innovation de Valeo.

"Vous avez sans doute voulu signifier que le président de la République était un phare qui devait éclairer l'avenir", a plaisanté François Hollande, qui a assisté à la démonstration d'une voiture armée de capteurs qui se gare automatiquement.

Valeo a annoncé jeudi que les constructeurs automobiles asiatiques étaient devenus ses principaux clients au premier semestre, permettant à l'équipementier automobile de compenser la dégradation en Europe qui a contraint PSA à engager une vaste restructuration.

Le groupe a réalisé sur le semestre écoulé un chiffre d'affaires de six milliards d'euros (+12,5%), désormais réalisé en majorité (53%) en Asie et dans les pays émergents, et une marge opérationnelle en valeur de 370 millions d'euros (+7,2%).

Déstabilisé par des fonds d'investissements étrangers, Valeo a été l'un des premiers investissements du Fonds stratégique d'investissement créé au coeur de la crise en 2008.

Edité par Yves Clarisse

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • razibus1
    27 juillet14:14

    Stupide de vouloir mettre en avant la voiture hybride qui ne fonctionne que 50 kms à l'électricité et le reste à " l'essence ...! " et dont on est obligé de louer les batteries au lithium un prix prohibitif ! Et qui a proposé hier sa Prius Hybride à prix cassé ??? = Toyota bien sûr qui est très en avance sur les Français ! La Gauche emmenée par les Ecolos la plus stupide du monde !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.