Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François Fillon affiche ses ambitions pour 2017

Reuters30/08/2012 à 22:27

LA PRÉSIDENTIELLE 2017, POINT DE MIRE POUR FRANÇOIS FILLON

par Gilbert Reilhac

STRASBOURG (Reuters) - François Fillon, qui a fait jeudi étape à Strasbourg dans sa campagne de candidat à la présidence de l'UMP, a clairement affiché ses ambitions pour l'élection présidentielle de 2017 assorties d'un programme de réformes "radicales".

L'ancien Premier ministre, qui avait déjà affirmé que le prochain congrès de l'UMP, fin novembre, constituerait des "primaires avant l'heure" pour le principal parti de droite a été encore plus clair dans la capitale de l'Alsace.

"Je parle le langage de la vérité et je refuse l'hypocrisie", a-t-il lancé sans citer son principal rival, l'actuel secrétaire général du parti, Jean-François Copé, qui refuse de donner un tel sens à la compétition sans cacher ses propres ambitions élyséennes.

"Tout responsable d'un parti politique a vocation à être candidat à une primaire à l'élection présidentielle. Ça a toujours été comme ça sous la Ve République", a ajouté François Fillon devant une centaine de parlementaires et de cadres du mouvement, dont une moitié l'accompagnaient depuis Paris en TGV.

"Diriger un parti politique, ce n'est pas un but en soi", a encore affirmé le député de Paris, délivré depuis la veille de son plâtre, dû à une fracture du pied, après une chute de scooter, fin juillet en Italie, mais non de ses béquilles.

François Fillon a atténué ses propos en rappelant qu'il y aurait des "étapes" : les élections locales de 2014 et les primaires au sein de l'UMP qu'il a promises "exemplaires" s'il était élu à la présidence de l'UMP.

Accueilli par Philippe Richert, l'un de ses soutiens et seul président UMP d'une région française, François Fillon s'est posé en rassembleur, voire en sauveur de la France, dans une posture gaullienne assumée.

REDRESSER UNE FRANCE EN DÉCLIN

Face à un parti socialiste qui n'a pas, selon lui, mesuré l'ampleur de la crise, "un moment de l'histoire de notre pays où la France et le continent européen sont en situation de déclin", il en a appelé à un rassemblement très large, au-delà des partis, pour mener des réformes "radicales".

"Ma seule ambition c'est de construire autour de l'UMP un grand rassemblement qui aille de ceux qui sont les plus à droite à ceux qui sont les plus au centre et même au centre gauche", a-t-il précisé.

"C'est comme ça que les choses se sont passées en 1958 (quand le général de Gaulle a été appelé à la tête de l'Etat, en pleine guerre d'Algérie). C'est comme ça qu'elles se sont passées chaque fois que la France a eu un vrai rendez-vous avec l'Histoire", a affirmé François Fillon.

L'ancien locataire de Matignon a également rappelé qu'il n'avait "pas d'adversaire" à l'UMP, personne n'occupant la présidence que le parti avait laissé vacante après l'accession de Nicolas Sarkozy au sommet de l'Etat.

"Je ne suis pas candidat au secrétariat national de l'UMP", a-t-il ironisé en promettant de débattre avec les autres candidats "d'une façon sereine et dans un esprit de franche camaraderie".

Outre Jean-François Copé, seuls Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne ministre de l'Ecologie, et Bruno Le Maire, ancien ministre de l'Agriculture, se sont à l'heure actuelle déclarés et tentent de réunir les près de 8.000 parrainages de militants requis. Ils ont d'ailleurs accepté le principe d'un débat télévisé sur France 2.

François Fillon, qui était notamment accompagné de ses trois lieutenants, Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez et Eric Ciotti, a toutefois promis une accélération prochaine de sa campagne.

"Dans quinze jours, je vais marcher et donc, dans quinze jours, on va entrer à fond dans la campagne", a-t-il assuré.

Edité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.