1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François de Rugy : «Les grands débats doivent avoir lieu à l'Assemblée»
Le Parisien23/06/2018 à 21:08

François de Rugy : «Les grands débats doivent avoir lieu à l'Assemblée»

François de Rugy, président de l'Assemblée nationale

« Un an déjà ! Les élections législatives de 2017 ont profondément renouvelé l'Assemblée nationale : près de trois députés sur quatre sont des nouveaux, et surtout des nouvelles. Particulièrement visible au sein des groupes de la République en marche et du MoDem, ce renouvellement est aussi réel dans le groupe de la France insoumise, où tous les membres, sauf un, n'avaient jamais été parlementaires. Celui des Républicains est composé à 50 % de nouveaux. La fin du cumul des mandats a également amené les députés à être beaucoup plus présents à l'Assemblée.

A peine élu, j'ai lancé des réformes qui avaient été trop longtemps repoussées. Fin du régime spécial de retraite, interdiction des emplois familiaux parmi les collaborateurs parlementaires, suppression de la gratuité des transports pour les anciens députés, contrôle des frais de mandat : autant de mesures qu'il fallait adopter rapidement pour crever l'abcès du soupçon et de la défiance. Mais l'essentiel est maintenant de renforcer le Parlement.

Sans attendre l'indispensable révision de la Constitution, nous avons commencé à transformer nos modes de fonctionnement : dématérialisation totale des documents, lancement de consultations citoyennes et instauration d'une semaine de l'évaluation de l'efficacité de la dépense publique. Pour conduire ces changements, j'ai adopté une méthode claire : dialoguer, rassembler, décider. J'ai mobilisé des députés de tous les groupes politiques. Face à l'antiparlementarisme, je mène sans relâche la bataille de la revalorisation du Parlement.

La révision constitutionnelle voulue par le président de la République entre, enfin, dans sa phase active. Les engagements les plus emblématiques vont être mis en œuvre : réduction de 30 % du nombre de députés et de sénateurs, limitation à trois mandats dans le temps. Surtout, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer