1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François de Rugy aurait effectué 63.000 euros de travaux dans son appartement de fonction avec des fonds publics, selon Mediapart
Boursorama avec AFP Services11/07/2019 à 14:42

Après un premier article sur  des dîners coûteux organisés à l'Hôtel de Lassay lorsque François de Rugy était président de l'Assemblée nationale, Mediapart évoque désormais 63.000 euros de travaux effectués dans son appartement de fonction, payés avec des fonds publics. Le ministre de l'écologie s'est défendu sur Facebook. 

François de Rugy s'est défendu dans un long post Facebook publié mercredi 10 juillet dans la soirée. ( AFP / LUDOVIC MARIN )

Publié mercredi 10 juillet par Mediapart, un autre article faisait état de travaux réalisés par le ministre de la Transition écologie François de Rugy dans son logement de fonction à l'Hôtel de Roquelaure pour un montant de 63.000 euros. Un précédent article, publié quelques heures auparavant, mettait directement en cause François de Rugy pour des dîners fastueux organisés à l'Hôtel de Lassay lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale. 

Mediapart a publié jeudi des nouveaux éléments sur "plus de 63.000 euros de travaux" fin 2018 et début 2019, "payés par le contribuable, dans les appartements privés du ministère" et qualifiés de "travaux de confort". Et de citer notamment un témoignage attribué à "l'entourage de Nicolas Hulot", assurant que "l'appartement était nickel".

François de Rugy défendu par Nicolas Hulot

Des propos que l'ancien ministre de l'écologie "ne cautionne pas" : "Ce que je peux dire de cet appartement de fonction, c'est qu'il baignait dans son jus. Personnellement je m'en fichais complètement, je n'ai fait aucun travaux, je savais que je n'étais que de passage. Mais je peux comprendre qu'une famille qui s'y installe ait pu souhaiter le rafraîchir un peu", a-t-il indiqué à l'AFP.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, François de Rugy a publié sur Facebook "l'intégralité des éléments de réponse" apportés aux journalistes de Mediapart. Outre un questions-réponses, le ministre publie des mails relatifs aux devis de travaux pour l'appartement de fonction qu'il occupe au ministère de la Transition écologique réalisés à partir de novembre 2018.

François de Rugy se justifie

Le ministre y détaille des travaux de peinture, de rénovation des sols, de menuiserie visant à installer des rangements, la rénovation d'une salle de bain et d'une salle de douche. Pour chaque chantier recensé, François de Rugy justifie le choix de chaque devis et la difficulté des travaux à effectuer. "Il convient tout d'avord de préciser que les derniers travaux de rénovation des appartements privés situés à l'hôtel de Roquelaure avaient été réalisés il y a 16 ans et que les travaux effectués fin 2018 ne portaient aucunement sur des éléments ayant d'ores et déjà été rénovés il y 16 ans, mais sur des pièces plus anciennes", écrit François de Rugy. 

Il s'appuie également sur un mail du ministère : les travaux "sont rendus nécessaires par la vétusté actuelle des différentes pièces, laquelle résulte de l'absence de travaux, y compris de rafraichissement, depuis plusieurs années".

"Travail de représentation"

Concernant les dîners organisés à l'hôtel de Lassay, l'ancien écologiste s'est défendu en expliquant que ces "dîners informels" faisaient partie d'un "travail de représentation" au titre de ses fonctions.

Photos, témoignages et documents à l'appui, Mediapart a révélé avoir recensé entre octobre 2017 et juin 2018 une dizaine de dîners qui mobilisaient à chaque fois le personnel de la résidence du président de l'Assemblée.

A table, homards, champagne et grands crus issus des caves de l'Assemblée nationale étaient servis à dix à trente invités appartenant pour l'essentiel au cercle relationnel et amical de l'épouse de François de Rugy, Séverine de Rugy, journaliste au magazine Gala.

Valeurs associées

NASDAQ -1.00%

52 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M982453
    12 juillet14:35

    La Résidence du Président de l'Assemblée, comme celle du Président du Sénat, sont des survivances monarchiques, incompatibles avec un système politique moderne.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer