Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Francis Huster : " Le football me donne le courage de vivre "

So Foot12/10/2017 à 14:00

Francis Huster : " Le football me donne le courage de vivre "

Le numéro 150 de So Foot consacré à l'amour du football est en kiosque, et impossible de parler de tendresse et de ballon rond sans échanger quelques mots avec Francis Huster.

Bonjour Monsieur Huster ! Quels sont vos premiers souvenirs de football ? Vos premières émotions ?
C'est la demi-finale de la Coupe du monde 1958, France-Brésil, avec Kopa, Fontaine, Wisnieski, Claude Abbes, Jean Vincent... C'était en direct, la France était totalement chez elle, il n'y avait plus personne dans les rues. Le Brésil marque, puis miraculeusement Just Fontaine égalise. Et le Brésil n'avait pas reçu un seul but depuis le début de la Coupe du monde ! Donc on est à 1-1, et tout d'un coup il y a le drame. Jonquet a la jambe brisée par Vava, et résultat, il est obligé de jouer toute la partie avec une jambe cassée. Parce qu'à cette époque-là, il n'y avait pas de remplacements. Et la France a perdu 5-2. La victoire du Brésil était indiscutable, cette équipe de 58 était la meilleure équipe de tous les temps.

BRAZIL vs FRANCE - WORLD CUP - 1958

Sacré souvenir, effectivement. Vous aviez onze ans à l'époque, ça a dû vous marquer.
Ce jour-là, j'ai compris ce qu'était le football. Avec une équipe où tout le monde joue pour tout le monde. Il faut à la fois des gens qui attaquent, qui osent prendre des risques dans leur vie, et des gens qui défendent, qui sont là pour soutenir et protéger les autres. C'est-à-dire les médecins, les scientifiques... Et finalement les artistes, les politiciens doivent être dans les attaquants et pas dans les défenseurs, voilà. J'ai compris la vie à ce moment-là.

Qui étaient vos icônes de jeunesse ? Les équipes, les joueurs qui vous ont marqué ?
"Comme idoles, bien sûr, j'ai eu Raymond Kopa, dont on ne peut pas dissocier Just Fontaine. Pour moi, c'était le même joueur ! Il y en avait un qui dribblait, et l'autre qui marquait."
Il y a évidemment le Stade de Reims, les Crocodiles du Nîmes Olympique avec un entraîneur extraordinaire qui s'appelait Kader Firoud. Et en dehors de la France, les deux équipes qui m'ont sidéré sont le Real Madrid de Puskás, Di Stéfano, Gento... une équipe absolument sublimissime. Et l'équipe italienne magnifique

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.