1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Verdict le 28 mai dans le deuxième procès Bettencourt

Reuters25/03/2015 à 14:46

(Actualisé avec précisions) BORDEAUX, 25 mars (Reuters) - Le tribunal correctionnel de Bordeaux a mis mercredi sa décision en délibéré au 28 mai dans le procès de l'ancien ministre UMP Eric Woerth et de Patrice de Maistre, ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, poursuivis pour trafic d'influence. Les magistrats bordelais se prononceront dans ce dossier le même jour que dans le principal volet de l'affaire Bettencourt, celui des abus de faiblesse au détriment de l'héritière de L'Oréal OREP.PA dont le procès s'est achevé il y a un mois et dans lequel les deux hommes étaient au rang des prévenus. Le ministère public a aussi requis la relaxe pour les deux hommes dans le volet judiciaire de trafic d'influence. Patrice de Maistre est soupçonné d'avoir embauché en 2007 l'épouse d'Eric Woerth dans sa société Clymène chargée de la gestion des avoirs de Liliane Bettencourt, en échange de sa nomination au grade de Chevalier de la Légion d'honneur. Le procureur-adjoint Gérard Aldigé, qui avait déjà requis un non-lieu au terme de l'instruction sans être suivi par les juges, a estimé mardi dernier dans son réquisitoire que cette accusation était "totalement indéfendable". Les avocats des prévenus, qui plaidaient mercredi, lui ont emboîté le pas en ne voyant dans ce dossier aucun élément prouvant un "pacte de corruption" entre les deux hommes qui encourent une peine maximale de dix ans de prison. L'avocat d'Eric Woerth, Me Jean-Yves Le Borgne, a dénoncé une "construction imaginaire". Eric Woerth revenait cette semaine devant les mêmes juges qui avaient eu à connaître il y a un mois le principal volet de l'affaire Bettencourt concernant les abus de faiblesse dont aurait été victime Liliane Bettencourt, héritière de l'Oréal. Le parquet avait aussi requis la relaxe du trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, estimant que rien de tangible ne pouvait prouver que Patrice de Maistre lui avait remis des sommes d'argent en liquide venant de comptes en Suisse de Liliane Bettencourt pour la campagne de Nicolas Sarkozy. Pour Patrice de Maistre, le ministère public s'était montré convaincu de sa culpabilité, demandant une peine de 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis et une amende de 375.000 euros pour avoir bénéficié de libéralités de la part de la milliardaire à hauteur de plus de 8 millions d'euros. Il avait également requis la peine maximale de 3 ans de prison et 375.000 euros d'amende contre le photographe François-Marie Banier, poursuivi pour avoir bénéficié des largesses de Liliane Bettencourt à hauteur de plus de 400 millions d'euros. Les 8 et 9 juin, un autre volet de cette tentaculaire affaire viendra devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. La juge Isabelle Prévost-Desprez aura à répondre de violation du secret professionnel pour des fuites présumées sur l'affaire en direction de deux journalistes du Monde en septembre 2010. (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

+0.10%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.