Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Vaste escroquerie aux fausses assurances vie

Reuters05/02/2015 à 16:04

STRASBOURG, 5 février (Reuters) - Un nouveau type d'escroquerie faisant miroiter le legs d'une assurance vie à des proches d'un défunt se développe en France? où une centaine de victimes ont été recensées depuis 2012, a-t-on appris auprès de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy. Soixante-dix d'entre elles ont mordu à l'hameçon et versé sur un compte ouvert à l'étranger des sommes requises au titre de 'cotisations' pour bénéficier de l'argent promis. Le préjudice total déclaré se monte à 1,2 million d'euros. "Les victimes sont contactées par téléphone par une personne se présentant comme avocat spécialisé dans le droit des successions. L'escroc annonce à son interlocuteur qu'il est bénéficiaire d'une assurance vie souscrite à l'étranger par le défunt, d'un montant de l'ordre de 200.000 à 300.000 euros", précise la Jirs dans un communiqué. Le stratagème est élaboré. "C'est un peu la même chose que l'escroquerie aux faux ordres de virement visant les entreprises, rapporté aux particuliers", souligne le vice-procureur Mathieu Fohlen. S'agissant des faux ordres de virement, des comptables d'entreprise sont contactés au téléphone par de prétendus membres de leur direction générale, société mère ou avocat conseil à son service, avant d'être enjoints de virer une somme d'argent en urgence à l'étranger. Dans le cas des assurances vie, le pseudo-avocat affiche un nom fleurant le plus souvent la vieille France tel que Marc de la Villardiaire, Charles de la Roche ou Gérald de Courcheville. FAUX SITES INTERNET Il dispose d'un site internet tout aussi faux que son patronyme et s'est renseigné sur la personnalité du défunt et de son héritier. La future victime est invitée à lui fournir par fax ou par mail divers documents d'identité, puis à ouvrir un compte bancaire dans un pays limitrophe de la France. Une fois mis en confiance, le présumé bénéficiaire doit effectuer des virements, sous prétexte de cotisations, sur d'autres comptes à l'étranger pour des montants qui sont allés de 6.000 à 100.000 euros selon les cas. La victime est d'autant plus vulnérable qu'elle hésite à évoquer la situation avec ses proches ou à dénoncer les faits à la justice. "Vous fraudez le fisc français et vous lésez vos frères et sœurs qui pourraient prétendre à l'héritage", explique le magistrat. Le nombre de victimes réelles -- dont aucune ne sera poursuivie, précise-t-il -- pourrait dès lors être plus important. Quant aux escrocs, qui s'expriment dans un français parfait et sans accent, l'enquête, ouverte depuis l'été 2014 à Nancy, n'a pas encore permis de les localiser. Tout juste sait-on que certaines adresses internet utilisées sont passées par des serveurs israéliens. (Gilbert Reilhac, édité par Yann Le Guernigou)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.