Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Valls appelle au rassemblement de toute la gauche

Reuters06/12/2016 à 21:30
    * Valls se défend d'avoir contraint Hollande à renoncer 
    * Il fait valoir son expérience et son autorité 
    * La gauche doit se rassembler pour être au second tour 
 
    PARIS, 6 décembre (Reuters) - Manuel Valls s'est défendu 
mardi d'avoir contraint François Hollande à renoncer à briguer 
un second mandat à l'Elysée et appelé à un rassemblement de 
l'ensemble de la gauche, y compris Jean-Luc Mélenchon et 
Emmanuel Macron, pour éviter qu'elle ne soit absente du second 
tour de l'élection présidentielle. 
    L'ex-Premier ministre, qui s'exprimait sur France 2 au 
lendemain de l'annonce de sa candidature à la primaire de la 
gauche, a invité tous ceux qui ne veulent pas de l'extrême 
droite ni du programme "très dur" du vainqueur de la primaire de 
droite François Fillon, à participer à la consultation prévue en 
janvier. 
    Interrogé sur les pressions que certains l'accusent d'avoir 
exercées sur le chef de l'Etat pour l'amener à renoncer, il a 
répondu : "Vous croyez un seul instant que le chef de l'Etat, 
François Hollande, se fait imposer une décision de renoncement à 
une candidature comme ça ?". 
    Il s'agissait, selon lui, d'un "choix mûri de longue durée". 
"Il a pris cette décision en son âme et conscience", a ajouté 
Manuel Valls, en assurant qu'il entendait défendre le bilan de 
l'action engagée ces dernières années. 
    "Il y a eu bien sûr des erreurs, des échecs, nous n'avons 
pas atteint tous nos objectifs mais nous avons contribué à 
redresser le pays, son économie, son industrie, ses comptes 
publics, à protéger notre modèle social", a-t-il dit. 
    "Si je suis candidat, c'est parce que le monde change", 
a-t-il indiqué en citant des événements comme le "Brexit", 
l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, la montée du 
populisme, la guerre en Syrie et en Irak. 
     
    "JE NE VEUX PAS QUE LA GAUCHE SOIT ÉLIMINÉE" 
    "Face à ce monde, face à la Russie de Vladimir Poutine, face 
aux Etats-Unis de Donald Trump, face à la Chine, face à la 
Turquie de Recep Erdogan, dans une Europe par ailleurs elle-même 
en crise, il faut une expérience, il faut une autorité, il faut 
un message aussi de protection", a fait valoir Manuel Valls. 
    Ce sont "les valeurs que je veux porter et incarner", a-t-il 
ajouté. 
    Alors qu'il jugeait l'hiver dernier qu'il y avait des 
positions "irréconciliables" à gauche, l'ancien Premier ministre 
estime que "tous ceux qui ont gouverné avec François Mitterrand, 
avec Lionel Jospin, avec François Hollande, ont vocation à se 
retrouver". 
    Il s'adresse ainsi au candidat de La France insoumise, 
Jean-Luc Mélenchon, et à l'ancien ministre de l'Economie 
Emmanuel Macron, qui ont tous deux choisi de se porter candidats 
à la présidentielle sans passer par la case primaire. 
    "On ne va pas me changer, je ne vais pas renier ce que je 
suis (...), mais aujourd'hui, j'ai une autre responsabilité qui 
est de rassembler, qui est d'unir. 
    "Je ne veux pas que l'extrême droite soit au deuxième tour, 
je ne veux pas que la France accepte le projet de François 
Fillon (...) et pour ça je ne me résous pas; je ne veux pas que 
la gauche soit éliminée. Ma responsabilité est de la faire 
gagner", a-t-il encore déclaré.  
    Interrogé sur Emmanuel Macron, il a estimé que la seule 
question que celui-ci devait se poser, "c'est comment, ensemble, 
nous pouvons gagner ?"  
    "Et le seul moyen qui s'offre à lui comme tous les autres, 
c'est de participer à ce moment majeur (qu'est la primaire). 
Pour faire gagner la gauche, il faut participer à0 ce moment".  
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Danielle Rouquié) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.