Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Un rapport propose un statut d'investisseur à long terme

Reuters16/09/2015 à 08:00

PARIS, 16 septembre (Reuters) - Harmoniser l'ISF-PME avec le dispositif Madelin, élargir les titres éligibles au PEA-PME, créer un statut d'investisseur à long terme, deux députés avancent mercredi des propositions pour favoriser l'investissement dans les entreprises. Selon le socialiste Christophe Caresche et le républicain Olivier Carré, auteur d'un rapport que Reuters s'est procuré, il s'agit de mieux faire fonctionner la "chaîne de financement" de la croissance des entreprises pour permettre à plus de PME de devenir des ETI (entreprises de taille intermédiaire). "L'épargne française est très concentrée sur l'épargne de précaution et peu présente sur le financement des entreprises", déclare Christophe Caresche dans une interview à L'Opinion. "Le financement des entreprises est un objectif essentiel d'intérêt général pour lequel la nation doit se mobiliser." Au moment où les mutations technologiques amènent de nombreux nouveaux acteurs à émerger, il faut, selon les deux élus, s'attaquer aux "obstacles structurels qui empêchent l'émergence d'un capitalisme entrepreneurial efficient". Dans leur rapport, il estiment notamment qu'il faut consolider le modèle français de développement de l'amorçage, à savoir le financement destiné à une entreprise avant sa création. Cela passe selon eux par la hausse du nombre d'investisseurs individuels (business angels), dont le rôle est jugé "irremplaçable" pour cette période. Ils proposent pour cela une harmonisation de l'ISF-PME avec le dispositif Madelin, sachant que, du fait de l'existence d'une imposition sur le patrimoine, le dispositif français d'incitation à l'investissement dans les entreprises en amorçage est surtout assis sur l'impôt de solidarité sur la fortune. Cette harmonisation porterait tant sur les entreprises éligibles que sur la durée de détention et se ferait dans le cadre de l'adaptation de ces dispositifs au droit européen, qui les assimile jusqu'ici à une aide d'Etat. Le rapport propose en outre une augmentation des plafonds et des taux des avantages de ces placements. Parmi ses autres propositions, figure la création du statut d'investisseur à long terme qui, en échange d'une durée de détention allongée, dix ans au lieu de six prévu dans le dispositif actuel, serait assorti d'une exonération totale des transmissions d'entreprises réalisées dans un cadre familial. Christophe Caresche et Olivier Carré recommandent encore un assouplissement des conditions de sortie des investisseurs historiques du capital des entreprises avec maintien des avantages fiscaux, l'élargissement du PEA-PME à certains titres ou l'adaptation du dispositif du mécénat en faveur des réseaux de création d'entreprise. Du fait des contraintes qui pèsent sur les finances publiques, ils ont opté pour des mesures d'un coût global compris entre 350 et 450 millions d'euros. Ils proposent de les financer par une baisse de certaines niches sociales ou fiscales, comme le régime dont bénéficie l'épargne logement. (Yann Le Guernigou, édité par Gregory Blachier)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.