Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Un projet de loi pour réformer les professions réglementées

Reuters10/09/2014 à 19:41

PARIS, 10 septembre (Reuters) - La réforme des professions réglementées, comme les notaires et les huissiers, visant à lever des freins à la croissance fera l'objet d'un projet de loi dans un esprit de dialogue, a annoncé mercredi le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Le Premier ministre Manuel Valls a donné son accord pour qu'il "s'agisse bien d'un projet de loi" et "qu'un débat parlementaire puisse être mené", a-t-il dit lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale. Ce projet de loi croissance n'exclura pas le recours à des ordonnances pour des sujets passant habituellement par ce cadre, comme la simplification, précise-t-on au cabinet du ministre. Selon plusieurs médias, le gouvernement envisageait de présenter à l'Assemblée uniquement les grands chapitres de la future loi - via une loi d'habilitation à procéder par ordonnances - tout en renvoyant à des ordonnances le détail des mesures. Après les notaires, qui ont prévu de manifester le 17 septembre, les huissiers d'Ile-de-France ont décidé d'entamer une grève illimitée à partir de lundi prochain, menaçant de "paralyser le système judiciaire". Le projet initialement porté par Arnaud Montebourg, évincé du gouvernement, vise à libéraliser 37 professions réglementées "afin de rendre du pouvoir d'achat aux Français". Mais cette modernisation "ne peut se faire que dans un esprit de dialogue et de concertation", a souligné mercredi Emmanuel Macron. Il a précisé qu'il recevrait dès la semaine prochaine, avec les ministres concernées, Christiane Taubira et Marisol Touraine, les représentants des professions juridiques et médicales. Le Conseil supérieur du notariat appelle les 9.500 notaires de France à venir manifester le 17 septembre à Paris et devant les préfectures. Les notaires affirment que leur statut est nécessaire pour assurer au consommateur un service qualifié et efficace pour un coût raisonnable, alors qu'aux Etats-Unis, une vente sur trois fait selon eux l'objet d'un procès. Les huissiers critiquent le gouvernement qui "propose de mauvaises solutions en sacrifiant leur mission d'utilité publique au profit d'une privatisation de la justice". Ils craignent que la réforme entraîne "une inflation des coûts de la justice si le secteur devait être privatisé et géré par des investisseurs". (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.