Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Un avocat de Fillon au Parquet national financier

Reuters 26/01/2017 à 14:43
    PARIS, 26 janvier (Reuters) - Un avocat de François Fillon 
s'est rendu jeudi au Parquet national financier (PNF), où il 
devait fournir des éléments visant à prouver que l'épouse du 
candidat de la droite à l'élection présidentielle a bien 
travaillé à son service. 
    Antonin Lévy n'a fait aucune déclaration aux journalistes 
qui l'attendaient devant le pôle financier du tribunal de Paris. 
    L'annonce de sa venue avait été faite dans la matinée par 
Bruno Retailleau, coordinateur de campagne de François Fillon. 
    Le PNF a ordonné mercredi une enquête préliminaire après la 
parution d'un article du Canard enchaîné faisant état de 
possibles emplois fictifs de Penelope Fillon en tant qu'attachée 
parlementaire de son mari puis de son suppléant et de 
collaboratrice au sein d'une revue.   
    La démarche de l'avocat de François Fillon n'est pas 
courante car ce sont d'ordinaire les services de police désignés 
qui sollicitent ou se procurent les pièces utiles à l'enquête. 
    Mais "le PNF ne veut s'interdire aucune pièce ou témoignage 
utile à la manifestation de la vérité", dit-on de source proche 
du dossier. 
    Dénonçant une "campagne de calomnie", le vainqueur de la 
primaire de droite avait déclaré mercredi vouloir être reçu 
"dans les plus brefs délais" par le PNF "pour rétablir la 
vérité". 
     Le PNF a ouvert une enquête préliminaire pour détournement 
de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits, 
et l'a confiée à l'Office central de lutte contre les 
infractions financières et fiscales (OCLCIFF). 
     
    PAS DE "CÉLERITE PARTICULIÈRE" 
    Dans un communiqué, François Fillon a parlé d'une "décision 
particulièrement rapide" à propos de la procédure lancée par le 
PNF, un argument relayé largement par ses proches dénonçant une 
"manoeuvre politique" à l'approche de la présidentielle. 
  
    Mais selon la source proche du dossier, le PNF dément "faire 
preuve d'une particulière célérité", soulignant sa jurisprudence 
relativement constante dans ce domaine. 
    Des enquêtes ont été ouvertes dès le lendemain de la 
publication des Panama Pepers, la fuite de documents détaillant 
des informations sur plus de 214.000 sociétés offshore, ou les 
révélations du "Football Leaks" sur le monde du ballon rond, 
souligne-t-elle. 
    L'enquête sur les soupçons de prise illégale d'intérêt 
visant Aquilino Morelle, alors conseiller à l'Elysée, avait été 
également ouverte au lendemain d'un article du site 
d'information Mediapart. 
    Selon le Canard enchaîné, Penelope Fillon, qui a toujours 
revendiqué distance et discrétion dans la carrière politique de 
son mari, a été rémunérée huit ans comme attachée parlementaire 
par François Fillon puis son suppléant à l'Assemblée nationale, 
et pendant vingt mois par La Revue des deux mondes. 
    L'hebdomadaire satirique dit n'avoir guère trouvé trace de 
ses activités qui lui auraient rapporté plus de 500.000 euros 
brut et cite des témoins mettant en doute leur réalité.  
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.