Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Taubira prête à reculer sur le permis de conduire

Reuters31/07/2015 à 13:20

(Avec conseil des ministres) PARIS, 31 juillet (Reuters) - Christiane Taubira s'est déclarée vendredi prête à renoncer au projet de sanction de la conduite sans permis par une simple contravention si la "société" n'est pas favorable à cette mesure prévue par un des volets de sa réforme de la justice. Cette proposition, contenue dans un des projets de loi présentés par la ministre de la Justice lors du dernier conseil des ministres avant les vacances gouvernementales, est accusée par ses détracteurs de banaliser cette infraction. La présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon, a dénoncé sur France Info une "proposition extrêmement choquante" qui envoie un "mauvais signal". Christiane Taubira a fait valoir sur France Inter que cette mesure était "plus efficace, plus rapide, plus juste" et ne concernait que la première infraction. En cas de récidive, "il s'agira d'un délit", a-t-elle souligné. Aujourd'hui, "plus de 70% de ces infractions sont traitées (...) avec des délais qui vont de dix à 14 mois" et se soldent par "une très grande disparité de décisions sur le montant des amendes", a-t-elle ajouté. "Ça varie entre 250 et 450 euros." Conduire sans permis est un délit actuellement passible, en principe, d'un an de prison et 15.000 euros d'amende. Le texte prévoit de remplacer cette peine par une amende de 500 euros sous forme de PV électronique lors de la première infraction. "J'étais réticente pendant des mois", a confié Christiane Taubira, qui souhaite notamment désengorger les tribunaux. "Mais est-ce qu'on continue avec 14 mois de délai ?" "Si l'acceptabilité sociale n'est pas établie, nous en tirerons tous les enseignements", a-t-elle toutefois ajouté. Ce n'est qu'une des nombreuses dispositions du "projet de loi portant application des mesures relatives à la justice du XXIe siècle" présenté en conseil des ministres. Ce texte crée un service unique d'accueil des justiciables, promeut le règlement amiable des petits litiges en rendant la conciliation obligatoire, renforce la lutte anti-discrimination et simplifie certaines démarches. Le second texte présenté par la ministre de la Justice porte sur le recrutement des magistrats. Pour renforcer leur indépendance, les procureurs généraux ne seront plus nommés en conseil des ministre. Les juges des libertés et de la détention seront en revanche nommés par décret du président de la République. Le texte s'efforce d'éviter les conflits d'intérêts, notamment en prévoyant une déclaration de patrimoine pour les plus hauts magistrats. Il consacre par ailleurs la liberté syndicale des magistrats, modernise les conditions d'évaluation de ces derniers et les modalités de leur recrutement par concours. (Marine Pennetier et Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.