Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Sarkozy est "dangereux" pour l'alternance-Lagarde

Reuters03/11/2016 à 11:20
    * Lagarde critique "l'obsession" de Sarkozy pour Bayrou 
    * Le dirigeant centriste estime qu'il ferait perdre la 
droite 
    * Sarkozy multiplie les attaques contre Juppé 
 
    PARIS, 3 novembre (Reuters) - Nicolas Sarkozy, qui concentre 
ses attaques sur son grand rival Alain Juppé quelques heures 
avant un nouveau débat des candidats à la primaire 
présidentielle de la droite, est "dangereux" pour l'alternance, 
a dit jeudi le centriste Jean-Christophe Lagarde. 
    Le président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) 
qui s'est rangé derrière la candidature de l'ancien Premier 
ministre de Jacques Chirac, largement en tête dans les sondages, 
a estimé que "l'obsession" de Nicolas Sarkozy envers le 
centriste François Bayrou divisait la droite et le centre. 
    "La seule chose qui ferait en 2017 de François Bayrou à 
nouveau un candidat à la présidence de la République, ce serait 
la victoire de Nicolas Sarkozy, et en cela, je pense que Nicolas 
Sarkozy est désormais un candidat dangereux pour l'alternance", 
a-t-il expliqué sur Europe 1. 
    "Si d'aventure Nicolas Sarkozy, avec son comportement (...) 
avec cette division qu'il apporte dans la primaire, venait à 
l'emporter, à ce moment-là nous risquons de perdre, d'abord 
parce que la gauche pourrait se rassembler beaucoup plus 
facilement contre Nicolas Sarkozy que contre Alain Juppé", 
a-t-il ajouté. 
    Le dirigeant de l'UDI a aussi critiqué la campagne droitière 
de l'ancien président et n'a pas exclu une candidature centriste 
en cas de victoire de Nicolas Sarkozy à la primaire. 
    "On ne peut pas chercher à rassembler les voix du centre et 
de l'extrême droite et c'est l'erreur commise par Nicolas 
Sarkozy. Plus ça va, plus il s'éloigne des valeurs du centre", a 
dit Jean-Christophe Lagarde. 
     
    SARKOZY ATTAQUE JUPPE SUR FACEBOOK 
    L'ancien président et François Bayrou sont en guerre ouverte 
depuis que le centriste a voté pour François Hollande au second 
tour de la présidentielle de 2012, et la perspective de la 
primaire de la droite et du centre, pour laquelle Alain Juppé 
est favori, a ravivé une détestation réciproque. 
    Nicolas Sarkozy et ses soutiens ont pressé mercredi Alain 
Juppé de clarifier les termes de son rapprochement avec le 
dirigeant du MoDem, agitant la menace d'une majorité "otage" 
d'un centre "girouette" hostile aux réformes.   
    Sur son compte Facebook, l'ancien président est revenu 
mercredi soir, à la veille du débat de ce jeudi entre les 
candidats à la primaire, sur tout ce qui le sépare d'Alain 
Juppé, sans jamais parler des autres candidats. 
    "Alain Juppé, marqué probablement par son expérience des 
réformes bloquées par la rue en 1995 et par la dissolution (de 
1997-NDLR), pense qu'il faut se hâter lentement, que la réforme 
doit être nuancée et conduite sans modifier le cadre existant", 
dit-il dans un post intitulé "Cartes sur table". 
    "Nous avons trop subi la fameuse 'gestion du temps' de 
François Hollande pour une nouvelle fois y céder", a-t-il ajouté 
en énumérant toutes ses divergences économiques, politiques et 
sociétales avec son rival. 
    "Reste un dernier sujet, qui au fond synthétise tous les 
autres : notre position respective vis-à-vis de François 
Bayrou", conclut-il. "Alain Juppé souhaite en faire son 
compagnon d'alternance, en négociant avec lui une centaine de 
circonscriptions. Je pense qu'on ne peut pas sortir du 
socialisme en confiant les clés de la future majorité à celui 
qui nous y a fait entrer, en votant pour François Hollande." 
 
 (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.