1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Royal temporise sur le projet de Notre-Dame-des-Landes
Reuters02/02/2016 à 17:16

    PARIS, 2 février (Reuters) - Le ministère de l'Ecologie 
réfléchit à une "mise à plat" du projet d'aéroport controversé 
de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a déclaré mardi 
Ségolène Royal à propos d'un projet pourtant soutenu par le 
gouvernement. 
    "J'ai demandé à mon inspection générale, en accord avec le 
Premier ministre, de faire en sorte que tout soit mis à plat", 
a-t-elle dit lors d'une séance de questions au gouvernement à 
l'Assemblée nationale 
    "Maintenant, il faut en appeler à la sérénité, au respect 
mutuel des uns et des autres, attendre que les procédures 
légales s'achèvent pour pouvoir trouver la solution qui rend 
conciliable le développement économique, les infrastructures et 
la protection de l'environnement", a ajouté la ministre. 
    Dimanche, elle avait affirmé sur France 5 qu'il n'y aurait 
aucune évacuation par la force des occupants du site sur lequel 
doit en théorie être construit un nouvel aéroport, jugé inutile 
et néfaste par des militants écologistes. 
    La justice a pourtant décidé la semaine dernière d'autoriser 
l'expulsion des derniers occupants légaux mais sans fixer 
d'astreinte, ce qui pourrait prolonger pendant des mois un statu 
quo s'il n'y a pas d'évacuation par les forces de l'ordre. 
    Le lendemain, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré 
devant les députés qu'un nouvel aéroport en Loire-Atlantique 
était "nécessaire" et que le projet devait "se poursuivre". 
(voir  ) 
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • boudet
    02 février18:07

    Egale à elle même! On temporise et surtout pas de vague. Et cela coute combien de temporiser ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer