Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AREVA

4.50EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.00

FR0011027143 AREVA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    4.50

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    1 724 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.08.17 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.05

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.95

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AREVA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AREVA à mes listes

    Fermer

France-Royal prête à prolonger la vie des centrales nucléaires

Reuters28/02/2016 à 18:22
    * EDF souhaite faire passer cette durée de 40 à 50 ans 
    * Royal y est favorable, sous réserve de l'avis de l'ASN 
    * EELV dénonce "l'aveuglement" du gouvernement 
 
 (Actualisé avec réactions) 
    PARIS, 28 février (Reuters) - La ministre de l'Energie, 
Ségolène Royal, a déclaré dimanche qu'elle était prête à donner 
son feu vert au prolongement de dix ans de la vie des centrales 
nucléaires françaises, sous réserve d'un avis positif de 
l'autorité de sûreté nucléaire (ASN).  
    A la question de savoir si elle accéderait à la demande 
d'EDF  EDF.PA  de porter la durée de vie de ses réacteurs de 40 
à 50 ans, elle a répondu : "Oui, je suis prête à donner ce feu 
vert, sous réserve bien évidemment de l'avis de l'Autorité de 
sûreté nucléaire". 
    "Pourquoi ? Parce que les Français ont beaucoup investi 
pendant des années sur les réacteurs nucléaires", a-t-elle dit 
sur France 3.  
    "Si l'Autorité de sûreté nucléaire donne son feu vert, oui, 
je donnerai l'autorisation de prolongation de dix ans de 
centrales, qui sont déjà amorties donc qui produiront une 
électricité à meilleur marché".  
    Cette prolongation, a insisté Ségolène Royal, s'inscrirait 
dans le cadre de la loi sur la transition énergétique adoptée 
l'an dernier et qui prévoit de réduire la part du nucléaire de 
75% à 50% dans la production d'électricité à horizon 2025.  
    Le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, avait annoncé mi-février 
que l'État avait donné son accord pour que son groupe modernise 
"le parc actuel de façon à ce que la durée de vie qui a été 
conçue pour 40 ans, [soit montée] à 50 et 60 ans, sous réserve 
que la sécurité nucléaire soit garantie".  
    L'enjeu financier est considérable pour le groupe français 
dans la mesure où un amortissement de ses centrales françaises 
sur une durée plus longue que 40 ans aurait mécaniquement pour 
effet d'améliorer ses comptes.   
    Dans son rapport annuel publié début février, la Cour des 
comptes a estimé que la loi sur la transition énergétique 
risquait d'obliger EDF à fermer un tiers de ses 58 réacteurs 
nucléaires français à l'horizon 2025. 
     
    EELV DÉNONCE UNE "CONCESSION" AU LOBBY DU NUCLÉAIRE 
    "J'apprends que Ségolène Royal met à mort la loi de 
transition énergétique en prolongeant les centrales nucléaires 
de dix ans. L'écologie, c'est fini", a rapidement réagi sur son 
compte Twitter le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les 
Verts (EELV), David Cormand.  
    Dans un communiqué publié peu de temps après, le parti 
écologiste dénonce une "nouvelle concession au lobby du 
nucléaire". 
    "Le nucléaire est, rappelons le, une énergie dangereuse, 
elle est désormais de surcroît une énergie chère et périmée, 
dont la France est désormais otage faute d'avoir pris le 
tournant du solaire et de l'éolien", écrit EELV.  
    "L'aveuglement du gouvernement est patent : au vu de la 
vétusté des centrales nucléaires, leur prolongation et mise aux 
normes représenteraient une immense gabegie financière et 
menaceraient clairement la santé et la survie d'une entreprise 
comme EDF." 
    Contacté par Reuters, le directeur de l'Observatoire du 
nucléaire, Stéphane Lhomme, a exprimé ses doutes quant à la 
capacité d'EDF à financer la rénovation de ses réacteurs. 
    "La réalité c'est que l'état des réacteurs nucléaires est de 
plus en plus dégradé  et qu'EDF est au bord de la faillite dans 
le sillage d'Areva", a-t-il dit. "EDF ne va pas avoir les moyens 
de rénover les 58 réacteurs et les dirigeants vont devoir se 
résoudre à fermer un certain nombre de réacteurs pour ces 
raisons." 
 
 (Marine Pennetier, avec Claude Canellas à Bordeaux, édité par 
Marc Angrand) 
 

Valeurs associées

0.00%
EDF
-4.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.