1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France: Ralentissement plus marqué que prévu de l'inflation en mars
Reuters31/03/2020 à 10:46

FRANCE: RALENTISSEMENT PLUS MARQUÉ QUE PRÉVU DE L'INFLATION EN MARS

PARIS (Reuters) - Le rythme de l'inflation sur un an a ralenti plus que prévu en France en mars, atteignant un plus bas depuis fin 2016 alors que le confinement décrété par le gouvernement pour tenter de ralentir la propagation de l'économie de coronavirus a entravé l'activité économique, selon une première estimation publiée mardi par l'Insee.

L'indice des prix à la consommation harmonisés selon les normes européennes (IPCH), qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, est resté stable pour le deuxième mois consécutif en mars, tandis qu'il affiche une progression de 0,7% seulement sur un an.

A ce niveau, un plus bas depuis novembre 2016, il marque nettement le pas par rapport à sa hausse de 1,6% en février et s'inscrit également en deçà des attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur une augmentation de 1,1%.

Ce ralentissement a notamment été alimenté par un net repli des prix de l'énergie et, dans une moindre mesure, d'une diminution des prix des produits manufacturés, souligne l'Insee.

Dans sa première estimation sur les répercussions économique de la crise sanitaire en cours sur l'économie française, l'institut statistique a précisé la semaine dernière que l'activité économique s'établissait environ aux deux tiers de son niveau habituel et a estimé que chaque mois de confinement pourrait se traduire par trois points de pourcentage de produit intérieur brut (PIB) annuel en moins.

(Leigh Thomas, version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mxnagg
    31 mars11:12

    hors nourriture, hors logement, hors santé, hors... sinon ils viennent chez moi voir les pommes qui sont passe de 2 a 4.5E le kilo pour causer inflation entre homme...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer