Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Porc, économie, migrants, climat : les défis de la rentrée

Reuters19/08/2015 à 14:33

* Conseil des ministres de rentrée * La crise agricole en tête des priorités PARIS, 19 août (Reuters) - François Hollande a demandé mercredi au gouvernement, lors du conseil des ministres de rentrée, de se mobiliser sur quatre dossiers : la crise agricole, l'économie, l'immigration et la lutte contre le réchauffement climatique. Après trois semaines de vacances, le gouvernement de Manuel Valls s'est retrouvé à l'Elysée pour une première réunion à l'atmosphère "studieuse" et "concentrée", selon les propos de plusieurs ministres. Il s'agissait du dernier conseil du ministre du Travail, François Rebsamen, qui a présenté sa démission au président afin de se consacrer à la ville de Dijon, dont il a été réélu maire. Le nom de son successeur devrait être connu dans les jours qui viennent. ID:nL5N10U1ZA Selon le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, le président a donné consigne aux ministres d'"avancer" tout en donnant "des garanties aux Français en terme de liberté, de sécurité, d'efficacité de l'action de l'Etat et de solidarité". Le Premier ministre Manuel Valls devrait présenter prochainement un nouvel agenda de travail en ce sens, a-t-il précisé. Stéphane Le Foll, qui est aussi ministre de l'Agriculture, a placé la crise agricole au premier rang des préoccupations présidentielles, alors qu'éleveurs de bovins, de porcs, et producteurs de lait se mobilisent pour leurs filières, handicapées par la baisse des prix. Sur le plan économique, François Hollande a rappelé que le gouvernement était "en phase de redistribution", avec des baisses d'impôts qui devraient concerner quelque neuf millions de foyers. IMMIGRATION ET CLIMAT Le deuxième trimestre 2015 a été marqué par une croissance nulle en France, où le nombre de chômeurs continue de monter. Un défi de taille pour François Hollande, qui a fait de la baisse du nombre de demandeurs d'emplois la condition d'une nouvelle candidature à la présidence de la République, en 2017. Troisième défi de la rentrée : l'immigration, à l'heure où l'Europe est confrontée à un afflux de centaines de milliers de migrants via la Méditerranée. "Fermeté et solidarité" sont, a rappelé Stéphane Le Foll, les deux mots d'ordre de la France dans ce dossier qui fera l'objet d'une rencontre jeudi à Calais entre le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et son homologue britannique, Theresa May. Les deux dirigeants devraient signer un accord à cette occasion. Le sujet est également au menu de la rencontre prévue lundi soir prochain à Berlin entre François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel. A quatre mois de la grande conférence de Paris sur le climat, la COP21, le réchauffement climatique est le quatrième domaine prioritaire des autorités françaises. Une cinquantaine de pays représentant environ 60% des émissions de gaz à effet de serre ont pour l'instant apporté leur contribution, a fait savoir Stéphane Le Foll. Transition énergétique et économie verte sont d'ailleurs les thèmes du déplacement de François Hollande jeudi dans les Alpes. Le président visitera notamment un site d'Air Liquide et l'Institut national de l'énergie solaire au Bourget-de-Lac, en Savoie. (Elizabeth Pineau, édité par Marine Pennetier)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.