Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Pédophilie-Education et Justice veulent mieux communiquer

Reuters01/04/2015 à 17:12

PARIS, 1er avril (Reuters) - Najat Vallaud-Belkacem a annoncé mercredi une réunion prochaine des procureurs et des recteurs d'académie pour travailler à une plus grande "fluidité" de l'information entre la justice et l'Education nationale dans les affaires d'enseignants condamnés pour pédophilie. Cette décision fait suite à l'arrestation pour viols présumés d'un directeur d'école de l'Isère déjà condamné pour détention d'images pédopornographiques en 2008, une affaire qui suscite un vif émoi, et la suspension à Rennes d'un enseignant jugé coupable en 2006 des mêmes chefs d'accusation. Pour Najat Vallaud-Belkacem, qui a fait mercredi une déclaration solennelle à son ministère, il s'avère "que le problème de non transmission par la justice à l'Education nationale de condamnations prononcées est malheureusement plus fréquent que ce que nous imaginions". "C'est un problème terrible, grave, que nous avons décidé avec (la ministre de la justice) Christiane Taubira de prendre à bras-le-corps", a-t-elle ajouté en annonçant la réunion, la semaine prochaine, des procureurs généraux et des recteurs d'académie "pour que nous travaillions ensemble à renforcer la fluidité de l'information entre nos deux services." L'objectif est de faire en sorte "que chacun soit garanti du fait que lorsqu'un individu est condamné, cette information arrive bien à l'Education nationale et que cette dernière prenne bien les mesures pour l'empêcher de continuer à exercer devant des enfants". Najat Vallaud-Belkacem n'a pas exclu de légiférer sur la question, en notant que les nombreuses circulaires établissant une "transmission systématique" d'informations par la justice à l'Education nationale, la dernière en date remontant au 11 mars, ne sont apparemment pas "systématiquement respectées". La ministre a fait état de seize cas de condamnations d'enseignants pour détention d'images pédopornographiques ou pédophilie en 2014, qui ont entraîné la révocation à vie des personnels incriminés. Dans un entretien publié mercredi dans Le Figaro, l'avocat du directeur d'école de l'Isère, radié à vie mardi, déclare que lors de sa comparution en 2008 pour visionnage de sites pédopornographiques, l'expert psychiatre qui l'avait interrogé à l'époque n'avait pas conclu à une "dangerosité particulière". (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.