Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Pas de "négociations" avec Hulot pour 2017, dit Le Foll

Reuters06/07/2016 à 13:43
    PARIS, 6 juillet (Reuters) - La décision de Nicolas Hulot de 
renoncer à l'élection présidentielle n'a été précédée d'aucune 
"négociation", avec François Hollande ou le Parti socialiste, a 
assuré mercredi le porte-parole du gouvernement.  
    Le militant écologiste a expliqué dans un communiqué publié 
mardi soir qu'il ne se sentait pas en mesure d'"endosser l'habit 
de l'homme providentiel et présidentiel".   
    Interrogé après le conseil des ministres, Stéphane Le Foll a 
assuré qu'il s'agissait d'une décision "personnelle" qui n'avait 
pas fait l'objet de négociations avec le PS ou le chef de 
l'Etat, lui-même possible candidat à sa réélection en 2017. 
    "Nicolas Hulot a pris une décision qui est personnelle, il 
l'a exprimée de manière très claire", a affirmé le porte-parole 
du gouvernement, un proche de François Hollande. "Il n'y a pas 
eu ni de discussions, ni de négociations".  
    "On pourrait dire que ça nous arrange mais après, ça peut 
susciter d'autres candidatures...", a-t-il fait remarquer. 
    Le renoncement de Nicolas Hulot ouvre la voie à une autre 
candidature écologiste, ce que redoute l'actuelle majorité.   
    "Le vrai sujet, c'est que si la gauche se divise -- et quand 
on regarde les choses aujourd'hui on peut avoir quelques 
craintes --, elle affaiblit d'autant sa capacité à être présente 
au deuxième tour", a analysé Stéphane Le Foll.  
    "C'est une règle qu'on connaît bien sachant qu'en plus on a 
un Front national qui est élevé" et "qui a toute capacité à être 
qualifié pour le deuxième tour. Chacun devra le moment venu -- 
on n'y est pas encore -- bien réfléchir à tout ça pour bien 
mesurer les enjeux d'une candidature", a-t-il averti.  
    Barbara Pompili, membre écologiste du gouvernement, a elle 
aussi estimé que Nicolas Hulot avait pris sa décision seul et  
émis le souhait que le "rassemblement" l'emporte au moment de la 
présidentielle.   
    "Nicolas Hulot a toujours été très indépendant dans sa 
pensée, dans sa manière de faire, ce qui peut parfois 
déstabiliser même ses plus proches", a dit la secrétaire d'Etat 
chargée de la Biodiversité. "Il a pris sa décision en son âme et 
conscience et elle est parfaitement respectable. Maintenant, il 
a un rôle à jouer".  
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.