1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Noyer pour un livret A indexé sur les taux de la BCE
Reuters29/10/2015 à 09:53

PARIS, 29 octobre (Reuters) - La rémunération du livret A devrait être du seul ressort du gouverneur de la Banque de France ou être indexée sur les taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré jeudi Christian Noyer. Interrogé sur Europe 1, le gouverneur sortant de la Banque de France a déploré les "considérations politiques" qui guident, selon lui, la fixation du taux du produit d'épargne français le plus populaire. "C'est absurde. Le livret A, c'est un instrument économique, un instrument d'épargne, ça devrait suivre les taux d'intérêt de la Banque centrale européenne", a-t-il dit. Le niveau du taux du livret A, qui fait l'objet d'un examen semestriel, est en principe déterminé en fonction du niveau de l'inflation et des taux du marché monétaire. Sur cette base, le gouverneur de la Banque de France fait à chaque fois une recommandation au gouvernement, qui a le dernier mot. Alors que l'inflation a chuté depuis deux ans et que les taux d'intérêt du marché monétaire sont à des plus bas historiques, l'exécutif a freiné autant que possible la baisse de la rémunération du livret A au nom de la "protection du pouvoir d'achat de l'épargne populaire". Christian Noyer a estimé à plusieurs reprises que son maintien à un niveau plus élevé que celui prévu par son mécanisme de fixation constituait un obstacle à la transmission de la politique monétaire très accommodante de la BCE à l'économie française car il augmente les coûts de refinancement des banques. "Je trouve que ça n'a aucun sens", a-t-il dit. "On donne la politique monétaire à une banque centrale indépendante qui est la Banque centrale européenne, on devrait faire la même chose avec le livret A." "Ça devrait être entièrement délégué au gouverneur de la Banque de France ou alors totalement indexé sur les taux de la Banque centrale européenne, que ça suive la politique monétaire", a-t-il ajouté Le taux du livret A est à 0,75%, un plus bas historique, depuis le 1er août dernier, alors qu'il aurait pu en théorie être abaissé à 0,50%. ( ID:nL5N1002I5 ) (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    29 octobre13:27

    un cc rapporte 0, alors...un LA qui rapporterait 0,5%...franchement quel intérêt (au propre comme au figuré), se faire... avec des quinzaines pour quelques euros par an .........

    Signaler un abus

  • M4447694
    29 octobre12:22

    La carte LE. CL. ER. rapporte plus que mon livret ...Voila ou l'on en est arrivé dans ce pays!!!

    Signaler un abus

  • NYORKER
    29 octobre10:38

    Faut laisser à Noyer le calcul de rémunération du livret A , sinon il n'a plus rien à faire

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer