Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Nouvelle hausse du coût de la vie étudiante, selon l'Unef

Reuters14/08/2016 à 11:14
    PARIS, 14 août (Reuters) - Le coût de la vie étudiante 
continue d'augmenter en France selon une étude publiée dimanche 
par l'organisation étudiante Unef, qui appelle à une refonte de 
la protection sociale des jeunes et à un plan "ambitieux" pour 
la vie étudiante.  
    "Pour la rentrée 2016, le coût de la vie augmente de 1,23%, 
soit près d'un point de plus que l'inflation", note le premier 
syndicat étudiant en soulignant que cette hausse atteint 9,7% 
depuis le début du quinquennat de François Hollande.  
    Cette augmentation est principalement alimentée par la 
progression des prix des loyers et du coût des transports dans 
de nombreuses villes universitaires.   
    "Il y a notamment six villes qui cumulent ces deux 
augmentations, comme par exemple Paris, Lyon, ou encore 
Bordeaux, des grandes villes universitaires qui regroupent 
beaucoup d'étudiants et donc où la rentrée universitaire va être 
encore plus chère et va précariser encore plus les étudiants", a 
déclaré dimanche sur iTELE la déléguée générale de l'Unef, Lilâ 
Le Bas.  
    Face à cette situation, la moitié des étudiants sont 
contraints de travailler pour financer leurs études (dont 30% à 
temps plein) et ils sont environ 12% à recourir à des prêts, 
selon les données publiées par l'Unef.  
    "L'inversion de la courbe de précarité ne passera que par 
une refonte de la protection sociale des jeunes et un plan de 
vie étudiante ambitieux", estime le syndicat.  
    L'Unef, qui a participé ces derniers mois à la mobilisation 
contre la loi Travail au sein de l'intersyndicale réunissant 
plusieurs syndicats de salariés et de jeunes, note que les 
avancées dans le système de bourses restent "insuffisantes pour 
endiguer la précarité grandissante des étudiant(e)s". 
    Face à la contestation, le Premier ministre avait annoncé 
mi-avril une série de mesures destinées à lutter contre la 
précarité des jeunes.   
    Si les organisations étudiantes et lycéennes avaient bien 
accueilli ces annonces, elles ont maintenu leur opposition à la 
loi Travail et appelé, aux côtés des autres syndicats de 
salariés de l'intersyndicale, à une journée de mobilisation le 
15 septembre pour demander l'abrogation du texte.     
  
 
 (Myriam Rivet, édité par Pierre Serisier) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.