1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Morano sera absente à la commission d'investiture LR
Reuters06/10/2015 à 10:55

PARIS, 6 octobre (Reuters) - La députée européenne Nadine Morano a indiqué mardi qu'elle n'assisterait pas à la commission d'investiture de son parti Les Républicains qui devrait examiner mercredi ses propos selon lesquels la France est un pays "de race blanche". "Je suis vice-présidente de cette commission d'investiture, je suis également députée européenne", a-t-elle souligné sur France 2. "Il se trouve que mercredi le président de la République française et (la chancelière allemande NDLR) Angela Merkel seront à Strasbourg au Parlement européen pour s'exprimer sur la question des migrants et je serai là où je dois être c'est-à-dire à assumer mes fonctions et donc au Parlement européen et non pas à venir dans une commission traiter de problèmes politiciens." Nicolas Sarkozy a annoncé la semaine dernière la saisine de la commission nationale d'investiture pour lui proposer de retirer l'investiture en Meurthe-et-Moselle à Nadine Morano pour les régionales de décembre après que son ancienne ministre eut maintenu ses propos sur la "race blanche" française. "C'est totalement incompréhensible", a dit la députée mardi. Sur Europe 1, l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a demandé à Nadine Morano de réaffirmer son adhésion à la ligne du parti. "Je ne suis pas pour qu'il y ait une sanction sur des propos si elle reste dans la ligne politique des Républicains", a-t-il dit. "Qu'elle retire ses propos et qu'elle réaffirme son adhésion à la ligne politique des Républiques, ligne politique qui exclut toute proximité avec le Front national". (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1178616
    06 octobre11:05

    qu'elle aille où elle veut mais démissionne des REPUBLICAINS.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer