Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Morano destituée pour ses propos sur la "race blanche"

Reuters07/10/2015 à 21:17

* Les propos de Morano sur la France "de race blanche" sanctionnés * Sarkozy ne voulait pas d'une crise avec sa tête de liste * Morano a menacé de "dézinguer" l'ancien président (Actualisé avec communiqué, §§ 2 et 3) PARIS, 7 octobre (Reuters) - La Commission nationale d'investiture des Républicains a retiré mercredi à Nadine Morano la tête de liste en Meurthe-et-Moselle pour les élections régionales de décembre, une décision qui sanctionne ses propos sur la France, pays "de race blanche". Cette éviction, confirmée par le parti dans un communiqué, a été votée à l'unanimité moins trois abstentions par la Commission d'investiture, composée de 26 membres. "La CNI a pris acte avec regret du refus de Nadine Morano de revenir sur ses propos comme il le lui avait été demandé à plusieurs reprises", peut-on lire dans ce communiqué. Nadine Morano, qui est vice-présidente de l'instance, était absente lors de la réunion. Députée européenne, elle se trouvait à Strasbourg pour l'intervention d'Angela Merkel et François Hollande devant le Parlement européen. Nicolas Sarkozy avait accordé mardi soir à l'élue une dernière chance, lui demandant de formuler des regrets dans une lettre avant la réunion de la CNI, ce qu'elle n'a pas fait, ne reniant rien de ses propos. Nadine Morano sera remplacée par Valérie Debord, ex-députée de Meurthe-et-Moselle. Selon un participant au comité exécutif du parti qui a précédé la CNI, Nicolas Sarkozy a estimé qu'il fallait sacrifier Nadine Morano, même si elle avait présenté ses excuses. Philippe Richert, tête de liste des Républicains aux élections régionales dans le Grand Est, a en effet annoncé aux instances nationales de sa formation qu'il démissionnerait si elle gardait son investiture en Meurthe-et-Moselle. "Richert m'a dit : 'Si Morano est investie, c'est sans nous. J'ai la lettre de démission des têtes de liste de cette région sur mon bureau'", a déclaré Nicolas Sarkozy selon ce participant. "Mieux vaut une crise passagère et investir à long terme. On a la responsabilité de porter l'alternance", aurait-il ajouté. Philippe Richert, président de la région Alsace, conduit en effet une liste Les Républicains-UDI-MoDem en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, une alliance que Nicolas Sarkozy entend répliquer à l'échelon national pour la présidentielle de 2017. "INCONTRÔLABLE" Furieux contre la frondeuse, avec laquelle les ponts étaient coupés, Nicolas Sarkozy avait déploré publiquement le 30 septembre qu'elle cherche par ses déclarations fracassantes "une publicité" nuisible "à la crédibilité des Républicains". Nadine Morano, qui n'a jamais digéré d'avoir été écartée par Nicolas Sarkozy lors du retour de ce dernier en politique, en septembre 2014, ne s'avoue pas vaincue pour autant. Il s'agit d'un risque pour l'ancien chef de l'Etat, qui a sacrifié une égérie des militants sarkozystes sur l'autel de l'union avec les centristes alors même qu'elle s'exprimait sur un thème électoral de son ancien mentor -- l'identité. "Nadine, les militants l'aiment, ils l'aiment pour son bagout, sa combativité, sa loyauté. Si on la sanctionne, elle va devenir incontrôlable", prédisait un parlementaire des Républicains avant la décision de la CNI. La Nancéienne, qui a annoncé en septembre sa candidature à la primaire de la droite et du centre de 2016, a lancé mardi un appel aux dons pour son micro-parti, le Rassemblement pour le peuple de France, créé en 2012. Si elle obtient les parrainages nécessaires à sa candidature, elle pourrait préempter à son profit une partie de l'électorat sarkozyste. "Je dézinguerai" Nicolas Sarkozy, a-t-elle déclaré la semaine dernière au Point. (Sophie Louet et Emile Picy, édité par Simon Carraud)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.