Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Marine Le Pen annule sa présence à une émission politique

Reuters22/10/2015 à 21:37

(Actualisé avec déprogrammation et réaction §§ 4-5 et 14) PARIS, 22 octobre (Reuters) - Marine Le Pen a clos jeudi le suspense autour de sa venue controversée à l'émission politique de France 2 "Des paroles et des actes" en annonçant, trois heures à peine avant le début de sa diffusion, qu'elle refusait d'y participer. Cette nouvelle invitation - la cinquième en tant qu'invitée principale, un record - lancée à la présidente du Front National (FN) avait soulevé une polémique et la chaîne avait fini par modifier le format de l'émission, "une mascarade" selon Marine Le Pen. "L'amateurisme et la servilité de M. Pujadas (présentateur de l'émission, NDLR) ont transformé aujourd'hui l'organisation de cette émission en véritable pantalonnade. Y participer (...) serait indigne du respect dû aux Français", juge-t-elle dans un communiqué. A la suite de ce désistement, l'émission a été déprogrammée et remplacée par la diffusion de trois épisodes d'une série américaine. "Nous regrettons la décision de Marine Le Pen", a dit à Reuters Pascal Golomer, directeur de l'information du groupe France Télévisions. "Il y avait la place pour elle de défendre ses idées et pour nous d'avoir des débats éclairants". La controverse a pris de l'ampleur mercredi, lorsque le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, et le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, ont protesté contre la présence de Marine Le Pen dans cette émission retransmise à une heure de grande écoute. Ils ont alors convenu de saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). "Dans un souci d'apaisement avec les uns et les autres", France Télévisions a décidé mercredi soir d'ajouter deux rivaux de Marine Le Pen pour les régionales de décembre en Nord-Pas-de-Calais-Picardie à la liste des invités. "Nous avons convié Xavier Bertrand (candidat Les Républicains) et Pierre de Saintignon (candidat PS) à y participer en direct dans une stricte égalité de temps de parole avec Marine Le Pen", pouvait-on lire dans un communiqué du groupe. "CONDITIONS" Selon France Télévision, les deux candidats conviés ont accepté cette proposition et David Pujadas a fait savoir jeudi qu'il n'était plus question de revoir le déroulé de l'émission. Dénonçant "les méthodes" de la chaîne, la candidate du FN a rapidement réagi en posant des conditions à sa participation à l'émission présentée par David Pujadas. "Désormais, je suis tenue d'accepter à la dernière minute plus de trois heures d'émission, six débats, plus les interviews des différents journalistes, simplement pour satisfaire aux exigences d'une action coordonnée de l'UMPS", a-t-elle écrit jeudi matin dans un communiqué. "Dans ces conditions, je ne peux accepter l'invitation qui m'a été faite qu'à la condition que le débat envisagé avec messieurs Saintignon et Bertrand remplace les débats initialement prévus" avec le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll et le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, ajoute-t-elle. Selon Pascal Golomer, Marine Le Pen ne sera pas considérée à l'avenir comme persona non grata dans l'émission "Des paroles et des actes". A la suite d'une réunion d'information tenue vendredi dernier, le CSA a préconisé que la possibilité d'une expression contradictoire soit rapidement offerte aux concurrents avant même l'application des règles régissant la période électorale, qui débutera le 26 octobre. (Marine Pennetier et Simon Carraud, édité par Nicolas Delame)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • froggy83
    22 octobre22:55

    mais vous avez vu comment nos politichien-et-chat (camba-sarko) sont devenus soudainement amis comme cochons pour écarter d'une émission TV celle que beaucoup de français voudraient voir redresser la nation ? Pitoyables, à en dégoûter encore plus

    Signaler un abus

  • froggy83
    22 octobre22:50

    regardez moi comment FR2 veut tourner l'affaire à son avantage; ça devient du grand n'importe quoi dans ce pays, à tous les niveaux, certains aux commandes ou qui l'étaient perdent toute crédibilité. Serait-on sous les jougs de la dictature de l'rpès ? Ah bon, ils ne veulent pas laisser le gâteau, trop tard, ils vont le perdre, et ce soir encore plus

    Signaler un abus

  • Math0606
    22 octobre22:34

    Qu'elle ait peur ou pas, que son programme soit bon ou mauvais n'est pas le problème. Le FN est passé 4 fois dans cette émission sur 34. Le reste se partage 40/40 pour le PS et l'UMP., puis les reste du spectre politique. Franchement elle est à 15% de l'émission et nos politicards font un caka nerveux... Votez pour le changement (pas forcément FN) mais votez pour nous virer ces politiques qui nous tuent depuis 40 ans !!!

    Signaler un abus

  • frk987
    22 octobre22:32

    C'est plus facile de lire un ramassis de sornettes que d'esquiver des réponses sur le programme économique du FN. Où est le charisme de son père......

    Signaler un abus

  • nono67
    22 octobre22:16

    force est de constater qu'en europe , les partis au pouvoir depuis 40 ans n'apprécie pas du tout de voir émerger de nouvelles forces politiques qui risquent de faire tomber leur beau système . Podemos en espagne , syriza en grece , le fn chez nous etc . Pourtant nous voulons instaurer la democratie dans le monde entier . C'est pas gagné !!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.