Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Mariani prévoit une nouvelle visite en Crimée en octobre

Reuters27/07/2015 à 09:01

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Thierry Mariani, qui s'est rendu avec plusieurs parlementaires français en Crimée la semaine dernière, s'est défendu lundi de toute violation du droit international et a annoncé un "probable" nouveau déplacement en octobre dans la péninsule ukrainienne dont l'annexion par la Russie n'est pas reconnue par la communauté internationale. L'initiative du député Les Républicains (LR) des Français de l'étranger a suscité l'ire du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et de plusieurs responsables socialistes qui ont dénoncé "une équipée ridicule" ID:nL5N1022CW . Le groupe LR à l'Assemblée nationale a quant à lui pris ses distances avec l'initiative tout en estimant important de maintenir des "relations équilibrées" avec la Russie. "Quand un député doit sortir de France, il doit demander l'autorisation comme un petit garçon?", s'est interrogé Thierry Mariani sur France Info. "Je suis un homme libre, j'ai rempli les obligations fixées par le règlement de l'Assemblée, c'est à dire auprès du déontologue, après excusez-moi je n'ai pas besoin d'une autorisation de M. Fabius, de M. Bartolone ou même de mon parti". "Pourquoi nous y sommes allés? Tout simplement pour maintenir les contacts avec les parlementaires russes (...)pour continuer à échanger avec eux et pour aller voir sur place en Crimée, (qui est) aujourd'hui une zone grise", a indiqué Thierry Mariani. "Dans cette région, regardons les choses en face, le droit international est violé depuis deux ans, il est violé par tout le monde". Un autre déplacement en Crimée aura "probablement" lieu "très prochainement en octobre", a-t-il indiqué. "La politique étrangère est faite par le gouvernement mais les députés ont aussi leur rôle de contact et de dialogue, c'est ce qu'on a fait c'est tout." La Crimée a été annexée en mars 2014 par la Russie après un référendum non reconnu par la communauté internationale, à l'issue duquel 97 % des habitants de cette péninsule ukrainienne à majorité russophone ont choisi leur rattachement à la Russie. L'Union européenne a depuis adopté une série de sanctions et d'interdictions d'entrée sur le territoire européen à l'encontre de personnalités russes accusées de jouer un rôle dans le conflit ukrainien qui a fait plus de 6.500 morts. En réponse à ces sanctions, Moscou a dressé une liste noire de personnalités européennes interdites d'entrée sur son territoire. (Marine Pennetier)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7097610
    27 juillet11:08

    j'ai tendance à faire plus confiance à la démocratie des urnes qu'au droit international ...

    Signaler un abus

  • wanda6
    27 juillet09:51

    " La Crimée a été annexée en mars 2014 par la Russie après un référendum non reconnu par la communauté internationale, à l'issue duquel 97 % des habitants de cette péninsule ukrainienne à majorité russophone ont choisi leur rattachement à la Russie. " C'est donc un rattachement !!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.