1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Les tensions identitaires stables malgré les attentats

Reuters17/01/2017 à 11:33
    PARIS, 17 janvier (Reuters) - Les crispations identitaires 
dans la société française restent fortes mais ne progressent pas 
en dépit des attentats djihadistes de 2015 et 2016, selon un 
sondage Ipsos pour la Fondation du judaïsme française diffusé 
mardi. 
    Toutefois, la visibilité de l'islam dans l'espace public 
inquiète davantage que par le passé, souligne l'institut.  
    L'enquête effectuée en novembre 2016 montre que le racisme 
ou les opinions négatives envers l'immigration ne rencontrent 
quasiment pas plus d'écho qu'en 2014, date de la première vague 
de cette étude réalisée par Ipsos.  
    La part des Français qui rejettent le lien entre 
l'immigration et l'insécurité (59%, -2), qui récusent l'opinion 
selon laquelle les immigrés bénéficient de plus d'aide que les 
Français (44%, -3) ou qui pensent que l'on a tendance à rejeter 
sur les immigrés la plupart des difficultés du pays (69%, -1) ne 
recule que très légèrement, souligne l'institut.  
    Parallèlement, les préjugés envers la plupart des minorités 
(juifs, Roms, asiatiques) ont tendance à reculer, souvent de 
manière assez nette. Une nette majorité des personnes 
interrogées côtoie régulièrement des personnes d'autre origine 
(75%), religion (75%) ou couleur de peau (73%) que la leur, et 
leurs relations sont très largement apaisées.  
    Le constat en ce qui concerne la perception par les Français 
de l'islam et des musulmans est plus complexe, car même si les 
relations semblent apaisées, des tensions persistent : 52% (+4) 
des sondés sont inquiets ou agacés en voyant des personnes en 
"tenue traditionnelle musulmane". 
    De même, seules 42% des personnes interrogées "réagiraient 
bien" si leur fille se mariait avec un homme musulman. 
    Si les préjugés envers les juifs restent très répandus, ils 
sont en recul sensible : 49% des Français (-7) jugent qu'ils ont 
"trop de pouvoir" et 51% jugent qu'ils ont "des raisons d'avoir 
des craintes de vivre en France", un chiffre en hausse de 16 
points. 
    Les jeunes sont significativement plus tolérants que la 
moyenne envers l'islam et sont un peu moins sensibles aux 
préjugés antisémites, même si bon nombre d'entre eux les 
partagent tout de même. En effet, 60% des 18-30 ans pensent 
qu'il est faux de dire que "les juifs ont beaucoup de pouvoir" 
(9 points de plus que l'ensemble).  
    Le sondage a été réalisé du 4 au 14 novembre 2016 auprès 
d'un échantillon de 1.400 personnes, représentatif de la 
population française âgée de 18 ans et plus.  
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer