Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les propos du président du Crif ne passent pas

Reuters23/02/2015 à 18:30

* Roger Cukierman juge Marine Le Pen irréprochable, pas son parti * Des associations soulignent qu'elle n'a pas rompu avec son père * Le CFCM va boycotter le dîner du Crif (Actualisé avec réactions, boycott du CNCM) PARIS, 23 février (Reuters) - Le président du Crif, Roger Cukierman, s'est retrouvé lundi sous le feu croisé de personnalités juives et musulmanes après avoir jugé Marine Le Pen "irréprochable" et estimé que tous les actes antisémites étaient aujourd'hui commis par de jeunes musulmans. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé qu'il boycotterait le dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France, lundi soir. Alors que le FN est donné en tête aux élections départementales par plusieurs sondages, Roger Cukierman a déclaré lundi sur Europe 1 : "Je crois qu'on est tous conscient dans le monde juif que derrière Marine Le Pen, qui est irréprochable personnellement, il y a tous les négationnistes, tous les vichystes, tous les pétainistes", a-t-il dit. Le président du Crif n'a pas mis en cause le FN lorsqu'il s'agit des actes antisémites: "Le Front national est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c'est un parti qui aujourd'hui ne commet pas de violences". "Il faut dire les choses: toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans. Bien sûr, c'est une toute petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes", a-t-il ajouté. Roger Cukierman a également estimé que le terme d'islamo-fascisme lancé la semaine dernière par le Premier ministre Manuel Valls, "correspond assez bien à la réalité". Par la suite, le président du Crif a corrigé sur Twitter ses propos sur Marine Le Pen, précisant qu'elle était "irréprochable juridiquement, jamais condamnée pour antisémitisme, mais infréquentable" car elle ne "s'est jamais désolidarisée des propos de son père", Jean-Marie Le Pen. Le président du Crif avait auparavant essuyé de vives critiques. "MARINE LE PEN N'A PAS ROMPU AVEC SON PÈRE" "Non, Monsieur Cukierman : Marine Le Pen n'est pas irréprochable", a réagi le réseau juif européen pour Israël, pour la paix et pour la solution à deux Etats, soulignant que la chef de file du FN "n'a pas rompu avec son père". "En jugeant Marine Le Pen 'irréprochable', le président du Crif cause du tort à l'institution qu'il préside. Marine Le Pen n'a pas rompu avec son père", a dit Arno Klarsfeld, conseiller d'Etat et fils du chasseur de nazis Serge Klarsfeld. Sur Sud Radio, l'ex-avocat a jugé que le "noyau dur" du FN était "encore très antisémite, entre De Gaulle et Pétain". "Les juifs français n'ont aucun intérêt à aller vers le FN." Le CFCM a jugé pour sa part "irresponsables et inadmissibles" les déclarations de Roger Cukierman jugeant que "toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans". Le CFCM ne peut accepter que la composante musulmane de France soit aujourd'hui l'objet d'attaques aussi graves qu'infondées. "Compte tenu des déclarations du président du Crif, le CFCM juge inopportun de participer au dîner du Crif de ce soir", écrit son président Dalil Boubakeur dans un communiqué. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.